QUATRIÈME PROMOTION DU CFOMAN-DAABAARU : Focus sur l’exécution des programmes qui garantissent l’avenir des apprenants . Etudiants et enseignants apprécient

2 semaines ago | Written by
291 vues
0 0

Etudiants recevant des notions d’un enseignant

Les étudiants de la quatrième promotion du Centre de Formation aux Métiers de l’Audiovisuel et du Numérique (Cfoman-Daabaaru) de l’entreprise de presse et de communication Bok Sarl ont bien démarré la formation depuis le 30 octobre 2023. Dans l’ensemble, tout se déroule à la grande satisfaction des apprenants. Ainsi, après environ trois mois d’exécution des programmes, étudiants et enseignants apprécient le niveau d’évolution des cours à mi-parcours.
Aboubakar FAÏSSAL (Etd Cfoman-Daabaaru)

Pour cette quatrième promotion du Cfoman-Daabaaru, ils sont 13 étudiants dont 5 en Cadrage-Montage, 2 en journalisme, 4 en graphisme et 2 en développement web. Etudiants et enseignants déroulent les cours normalement.

L’étudiant Ben-Oni Amah Sétondji Mensah ne pense pas avoir mal fait en choisissant Cfoman-Daabaaru pour suivre une formation en graphisme. A l’entendre, au Centre de Formation aux Métiers de l’Audiovisuel et du Numérique (Cfoman-Daabaaru), «il y a plus de pratique que de théorie», une prouesse qu’il salue. «Les quelques mois passés ici au Cfoman-Daabaaru, j’ai beaucoup assimilé. Surtout avec la pratique qui a tout récemment démarré, je me retrouve beaucoup», a-t-il renchéri. Ben-Oni Amah Sétondji Mensah a également apprécié le pragmatisme, la disponibilité, le dynamisme des enseignants dans le déroulement des cours. Il trouve qu’il y a du professionnalisme au Cfoman-Daabaaru. Occasion donc pour lui, d’inviter les jeunes a s’intéresser au domaine du numérique en s’inscrivant dans ce centre.

Tokoura Bio Sadé, étudiant en Cadrage-Montage ne dira pas le contraire lorsqu’il affirme que les cours sont de qualité. Il a également apprécié la démarche méthodologique qui donne l’envie d’apprendre davantage en restant curieux. «J’ai trop apprécié la qualité des enseignants qui nous cadres au centre Cfoman-Daabaaru. Ils nous font rêver et nous donnent de l’inspiration pour le reste de cette formation», a-t-il apprécié. Pour lui, avec déjà les cours théoriques reçus, il est capable de faire quelque chose d’important, d’intéressant via son téléphone. «Si je rentre, j’essaye de cadrer des choses avec mon téléphone et je vois ça prend», se réjouit-il. Bio Sadé Tokoura pense qu’avec la phase pratique, il peut développer de nouvelles compétences. C’est pourquoi, il invite tous ceux qui souhaitent suivre une formation de qualité à s’inscrire au Cfoman-Daabaaru pour faire barrage au chômage. Ce faisant, ils ne vont jamais regretter d’avoir choisi ce centre «grâce à la qualité de la formation et leurs aptitudes à protéger les étudiants».
Si les étudiants apprécient la pédagogie de leurs professeurs, l’inverse est aussi possible. Pour Enock Jean Dehazoumde, enseignant en graphisme, les étudiants de cette quatrième promotion ne sont pas timides. Ils sont assez ouverts et ont une curiosité très poussée. Ce qui est pour lui, «la base de toute formation pour découvrir les réalités». Il a, par la suite, apprécié leur sens d’écoute et d’assiduité tout en s’intéressant à tout ce qui se fait. «Les étudiants ont déjà de fortes notions de base qui leur permettront de mieux se retrouver quand la pratique va commencer», a rassuré Enock Jean Dehazoumde. Selon lui, les étudiants connaissent déjà le processus créatif qu’il faut pour aboutir à un résultat probant dans un projet de design.

In fine, le graphisme, le cadrage-montage, le développement web, la photographie, l’initiation aux métiers du journalisme (Presse écrite, Radio, Télévision, nouveaux médias), le pilotage de drone, la modélisation 3D, l’installation de vidéo surveillance, l’informatique de base, l’art oratoire et la prise de parole en public, le montage de journaux et mise en page sont entre autres formations que le centre donne. Avec Cfoman-Daabaaru, c’est 80% de pratique et 20% de théorie.

Vous voulez faire partie de la 5ème promotion, il vous suffit de contacter les numéros suivants, +229 95 02 34 04/66 75 30 38.

Article Categories:
A la une · Actualité · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru