RÉDACTION DE RECOURS EN JUSTICE : 50 jeunes formés par Amnesty International à Parakou

2 semaines ago | Written by
405 vues
0 0

«Les moyens pacifiques de revendications des libertés : cas des recours en justice», tel est le thème retenu pour la 6ème édition de la formation sur la rédaction des recours organisée par Amnesty International Bénin. Elle s’est déroulée du 29 au 30 mars 2024 au profit de 50 jeunes au Centre Marie Sainte Marthe de Parakou. Cette édition a connu la présence de divers responsables et cadres d”Amnesty International Bénin et bien d’autres.

Jean-Baptiste FAMONMI et Mouleykatou SOULEYMANE (Stgs)

Ils sont 50 jeunes de moins de 30 ans, formés sur la rédaction de recours à cette 6ème édition. L’objectif que vise cette organisation est de former les participants aux mécanismes, à savoir les valeurs que défendent les droits de l’homme et le rôle du citoyen dans une nation en vue d’exercer des recours qui répondent aux normes reconnues à tout citoyen pour se faire entendre dans le cadre d’une violation ou atteinte des droits de l’homme.

Dans son intervention, le directeur Exécutif (De) d’Amnesty International Bénin, Dieudonné Dagboto, a remercié les participants pour leur présence. Il a rappelé à ces derniers que l’objectif que vise Amnesty International Bénin, ce n’est pas de former des gens qui seront contre le gouvernement, mais plutôt des gens qui construisent une nation où les droits humains sont respectés.«Il faudrait avoir ça à l’esprit et ne pas avoir des considérations politiques», a-t-il souligné, en souhaitant un bon déroulement de la formation aux participants.

De son côté, le formateur d’Amnesty International Bénin, Serge Prince Agbodjan, a montré l’enjeu de cette formation pour les participants. Il a fait savoir que compte tenu de son importance, cette formation qui se faisait à Cotonou a été reproduite à Parakou. Il n’a pas manqué de faire part brièvement de la mission qui attend les participants à l’issue de la formation. «La pratique des recours se fait aussi devant la juridiction, ce n’est pas écrire seulement. Il y a un autre environnement qui se crée devant la juridiction et on l’apprend», a-t-il indiqué. Pour finir, il a souhaité que la cession de cette année connaisse du succès.

À son tour, la Secrétaire Générale Adjointe (Sga) du Conseil d’administration d’Amesty International Bénin, Wassila Adam a salué toute l’assistance. Elle a ensuite félicité et exhorté tous les participants à beaucoup de discipline, d’écoute et d’assiduité pour l’atteinte des objectifs. Par ailleurs, elle les a invité à la concentration au cours des deux jours à passer ensemble.
Des participants à cette formation, Elsie Akodjènou et Moïse Koupei, sont motivés à formuler des recours en justice. La violation des droits humains représente pour eux un enjeu important, c’est pour cela qu’ils souhaitent obtenir à l’issue de cette formation toutes les armes nécessaires pour attirer l’attention des institutions compétentes sur tout cas de violation des droits humains au sein de la société.

Il faut noter que la même formation se déroulera aussi à Cotonou dans les jours à venir.

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru