RÉINSERTION DES DÉTENUS DE LA PRISON CIVILE DE PARAKOU : La formation professionnelle de 100 prisonniers lancée  

2 mois ago | Written by
927 vues
0 0

Les officiels

La formation professionnelle sur la fabrication de chaussures et sacs au profit de 100 détenus de la prison civile de Parakou a été lancée le 22 février 2024. Elle vise une meilleure réinsertion des prisonniers dans la société après la prison. Cette formation a été rendue possible grâce au ministère de la justice à travers l’Agence Pénitentiaire du Bénin (Apb). La cérémonie de lancement s’est déroulée à la prison civile de Parakou en présence des autorités judiciaires, administratives et bien d’autres.

Jean-Baptiste FAMONMI (Stg)

 

Accompagner les détenus pour une meilleure intégration sociale. C’est l’objectif du ministère de la justice et l’Agence Pénitentiaire du Bénin (Apb).

Dans son allocution, le Directeur d’Annexe Départementale du ressort de la Cour d’appel de Parakou (Dad) Roc Sossoukpè a affirmé que cette formation professionnelle donnera aux détenus des connaissances nécessaires qui feront d’eux des personnes nouvelles débarrassées de l’ennui et du vice. Cette formation trouve tout son sens dans la mesure où c’est une activité génératrice de revenu. Dans l’attente d’un meilleur résultat, il compte sur le professionnalisme des formateurs.

À son tour, le représentant du préfet du Borgou Roméo Mouyoré a adressé ses remerciements au partenaire Prisonnier Sans Frontière et tous les autres partenaires qui se sont engagés pour la mise en œuvre du projet. Il précise que «l’administration pénitentiaire n’a pas pour mission que la garde des détenus, elle doit aussi prévenir la récidive et contribuer à l’insertion des personnes qui lui sont confiées par l’autorité judiciaire». Selon lui, cette formation permettra d’aider les détenus dans leur réintégration en leur fournissant une assistance sociale et en les aidant à trouver du travail.

Quelques réalisations des détenus

La Directrice des Études de la Réinsertion et des Relations avec les Autorités Judiciaires (Derraj) Bénédicte Ouorou Tchokpon, a souligné quant à elle que «la réinsertion sociale est le retour à un état d’intégration». C´est dans cet état d’esprit qu’elle a fait savoir aux détenus que la formation qui leur est dédiée est une opportunité pour qu’ils gagnent en connaissances et en talents.

Le représentant du ministre de la justice Justin Gbènameto a martelé que ladite formation apportera un changement positif et significatif dans la vie des détenus mais aussi va contribuer à l’amélioration de la situation économique et sociale des détenus une fois sortis de la prison. «La fabrication de chaussures est un métier qui requiert la créativité, la précision et la patience. Elle est aussi une activité de transformation personnelle et professionnelle», a-t-il indiqué. Justin Gbènameto a invité les apprenants à rester attentif aux sollicitations des formateurs et à donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’atteinte des objectifs du gouvernement.

Il faut dire que cette formation dure un mois et sera étendue dans les autres établissements pénitentiaires.

Article Categories:
A la une · Actualité · Décentralisation · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru