SANTÉ/FAUSSE COUCHE : Tout savoir sur un mal de grande psychose au sein des couples

2 ans ago | Written by
11 502 vues
0 0

La fausse couche est un arrêt naturel de la grossesse qui se produit dans les premières semaines. Elle est d’ailleurs l’une des grandes psychoses des couples qui attendent un enfant. Que savoir sur ce phénomène ? Dr Sunday Agbo-Ola, gynécologue obstétricien à la retraite, a accepté d’aborder le sujet et de répondre aux différentes questions. C’est à travers une interview exclusive. Lisez plutôt.

Grâce ADJE (Stagiaire depuis la Russie)

Daabaaru : Quelles peuvent être les causes d’une fausse couche ?

Dr Sunday Agbo-Ola: Plusieurs facteurs peuvent expliquer une fausse couche. D’abord, il y a l’anomalie génétique de l’œuf. Et puisque la cause est génétique, l’arrêt de la grossesse est spontané. Rien ne peut prévenir cela malheureusement. Nous avons ensuite les problèmes de santé de la femme enceinte tels que l’hypoplasie utérine qui désigne le petit volume du corps utérin, la malformation de l’utérus et la présence de myomes utérins. Le dernier facteur mais pas le moindre, qui peut expliquer une fausse couche, c’est le décollement du placenta. Il peut survenir après une grosse chute ou un accident d’auto.

On dit souvent que les 3 premiers mois sont à risques. Est-ce la seule période pendant laquelle les femmes peuvent faire des fausses couches ? 

Les trois premiers mois représentent effectivement une période à risque. L’embryon est particulièrement sensible à cette période. Cependant, une femme enceinte peut vivre une fausse couche tardive entre le 3ème et le 6ème mois.

Comment savoir si une femme est en train de perdre son bébé ? 

Lors de la fausse couche, la femme saigne par le vagin. Elle peut également ressentir une douleur pelvienne, c’est-à-dire des crampes dans le bas-ventre qui sont, en réalité, des contractions utérines.

Quelles sont les précautions à prendre après une fausse couche ? 

Il est important de consulter un gynécologue si vous pensez avoir fait une fausse couche. Il recherchera la cause grâce à des tests. Ainsi, s’il vous faut suivre un traitement, vous commencerez à temps.

Y a-t-il un suivi psychologique de ces femmes victime de fausse couche ?

Une fausse couche n’est pas anodine sur le plan psychologique. Nous devons penser à un suivi de ces femmes.

Votre mot de la fin Docteur

J’aimerais dire qu’il est normal qu’une femme se demande pourquoi elle a fait une fausse couche. C’est tout à fait légitime.

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru