MUSIQUE À PARAKOU : À la découverte de Dag José, la nouvelle icône du gospel . Il organise un géant concert le dimanche 10 avril prochain à Hecm Parakou

2 ans ago | Written by
17 174 vues
0 0

Il est la nouvelle étoile montante de la musique gospel dans la cité des Koburu. Jeune pétri de talent, Dag José conquiert le cœur de plus d’un par la qualité de sa musique consacrée à Dieu. Ce chantre de l’Éternel qui a fait ses débuts dans la musique à travers les orchestres des églises a décidé de poursuivre son rêve en devenant un artiste professionnel. À travers une interview exclusive accordée au quotidien « Le grand Regard », il parle de sa carrière, son choix pour la musique gospel et ses projets à court, à moyen et long terme. Lisez plutôt.

Samira ZAKARI

Qui est Dag José ?

Dag José, à l’état civil, c’est Gafarou Joseph Dammon, je suis un artiste musicien, chantre gospel, auteur-compositeur, arrangeur, écrivain, formateur et promoteur des chantres et groupes musicaux. J’ai commencé la musique dans les années 2000 et j’ai été l’un des piliers de la musique gospel dans le septentrion où j’ai formé plusieurs instrumentistes, vocalistes et groupes musicaux pour l’unique gloire de Dieu.

Comment est née votre passion pour la musique ?

Difficile à dire. Je me souviens juste qu’à mon bas âge, je m’amusais déjà à jouer des castagnettes et gongs pour un groupe de chants et rythme traditionnels « Akonhoun » (Rythme de la culture Fon). Plus tard, l’envie de militer dans un groupe gospel m’a vraiment pris et vu que mes parents étaient déjà chrétiens et que la musique à l’église m’impressionnait beaucoup, la passion a grandi et est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Avec le temps, j’ai finalement compris que je suis appelé pour cette œuvre.

Pourquoi avez-vous choisi de faire exclusivement du gospel ?

D’abord, la musique gospel m’a permis de faire une rencontre personnelle avec Dieu. Je peux dire sans hésiter que c’est grâce au gospel que j’ai réellement donné ma vie à Jésus. C’est aussi ma meilleure manière d’exprimer ma reconnaissance à Dieu qui m’a délivré de la mort pendant mon enfance. J’ai été assez sollicité par la musique mondaine, mais j’ai décidé d’offrir absolument mon talent à Dieu qui me l’a donné vu ses grâces très palpables dans ma vie.

Quelle appréciation faites-vous du gospel béninois ?

Le gospel béninois souffre énormément. J’ai personnellement des larmes aux yeux lorsqu’on ne peut pas pointer du doigt un artiste gospel appelé rien que pour cela au Bénin. Pendant ce temps, nous acclamons les chantres Nigérians, Togolais, Camerounais, Ghanéens… qui nous entourent, mais nous-mêmes, nous observons juste pour juger alors qu’il y a beaucoup mieux à faire. Si ce ministère a pu me maintenir dans la foi, je crois qu’il y a Dieu lui-même dedans et cela mérite de grands encouragements pour de grands impacts. C’est le seul ministère qui pour moi regroupe tous les autres ministères et le seul à continuer dans le ciel.

C’est donc des avant-goûts du royaume de Dieu ici-bas, et donc quand nous l’exerçons, c’est le royaume de Dieu qui descend vers nous pour établir la volonté de Dieu dans nos vies.

Nous devons enlever le voile qui nous empêche de voir et comprendre clairement le plan de Dieu à travers ce ministère et nous engager à investir nos ressources et autres pour accompagner chaque chantre qui s’engage à cette œuvre.

Dag José, c’est déjà un album audio, quels sont vos projets à court, moyen et à long terme ?

Déjà l’inspiration est en cours pour le deuxième album. Mais à court terme, j’ai en projet de faire une tournée musicale dans le Bénin pour impacter plusieurs vies pour l’unique gloire de Dieu. À moyen terme, un projet de formation de qualité aux appelés au ministère de la louange sur le plan international est en préparation. Bientôt cette école de formation ouvrira ses portes en ligne par la grâce de Dieu. D’autres projets sont en cours et seront dévoilés en son temps. Les personnes de bonne volonté sont les bienvenus.

Quelle est la particularité musicale de Dag José ?

La Diversité. J’utilise n’importe quel rythme adéquat pour passer le message que je reçois dans mon cœur. Mais en majorité, du RnB.

Le dimanche 10 avril prochain, Dag José a un évènement spécial. Parlez-nous-en 

Bien sûr ! C’est un géant concert pour élever le nom de Jésus comme un étendard sur cette nation et particulièrement à Parakou, dans le but de repousser les ténèbres de l’ennemi et proclamer la restauration des vies grâce à l’onction du Saint-Esprit dont Dieu nous fera grâce ce jour-là. La présence de Dieu brise les jougs et restaure les âmes. Il en sera ainsi ce 10 avril. Ce sera simplement merveilleux et très bénissant.

Quels sont les artistes attendus ?

Deux chantres consacrés nous viennent de Cotonou (Maxime et Colette Dassaboute) qui nous conduiront dans un intense moment d’intimité avec le Seigneur. Aussi, Zoundjan Nicaise de Parakou nous conduira dans un bon moment de louange en rythme traditionnel. Un autre artiste en herbe sera découvert.

Quel est votre mot de la fin pour conclure cet entretien ?

Que toute la gloire soit à notre Dieu seul. Réveillons-nous et relevons ensemble le défi du Gospel béninois qui est une source de bénédiction et de transformation des vies. Nous vous attendons le dimanche 10 avril 2022 à partir de 17h à Hecm Parakou.

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru