TAXATION DES PRODUITS ET SERVICES AU BÉNIN : Ce “hautement social” qui asphyxie le peuple

5 mois ago | Written by
7 731 vues
0 0

Lors de son investiture, le Président Patrice Talon a promis de faire au cours de son second quinquennat du ‘’ hautement social’’. Une promesse du chantre de la rupture qui a donné une lueur d’espoir aux béninois au regard des souffrances qu’ils ont endurées les cinq premières années de sa gouvernance. Mais l’on constate que cette promesse du Chef de l’Etat semble être en déphasage avec les réalités que vivent les béninois au quotidien avec l’apparition de nouvelles taxes et la montée vertigineuse des prix des différents produits et services. Au finish, en lieu et place du social, le peuple semble manquer cruellement d’oxygène.

En effet, les prix produits de premières nécessités et bien d’autres ont connu une hausse fulgurante. Aujourd’hui, presque tout ce que l’on achète est taxé. Mieux, les spectacles, funérailles, boisson locale, jeux et toutes autres formes de manifestations sont désormais assujettis à la Taxe sur Valeur Ajoutée (Tva). La taxation sur ces produits et services fait suite à l’adoption du nouveau code général des impôts exercice 2022.

Ainsi, les béninois font face désormais à une cherté de vie sans précédent. De « Serrez les ceintures » pour le premier mandat au « hautement social », du second mandat, les citoyens béninois peinent à comprendre réellement la quintessence de ces deux formules du président Patrice Talon.
Invraisemblablement, les béninois souhaiteraient la formule de son premier mandat plutôt que celle du second qui étonne plus d’un.

Il va falloir que le gouvernement trouve au plus vite une thérapie de choc afin de prévenir les vices qui pourraient découler de cette situation.

Daniel KOUAGOU

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.