10E CONFÉRENCE ADMINISTRATIVE DÉPARTEMENTALE DU BORGOU : Le Partenariat Public-Privé au cœur des échanges

4 ans ago | Written by
5 743 vues
0 0

10E CONFÉRENCE ADMINISTRATIVE DÉPARTEMENTALE DU BORGOU

Le Partenariat Public-Privé au cœur des échanges

La salle de conférence de la préfecture de Parakou a abrité dans la matinée du mercredi 17 octobre la dixième Conférence Administrative Départementale (Cad) du Borgou pour le compte de l’année 2018. Deux importants points portant sur le Partenariat Public-Privé (Ppp) et l’Agence Territoriale de Développement Agricole (Atda) étaient inscrits à l’ordre du jour. La séance a été présidée par l’autorité départementale Djibril Mama Cissé en présence des membres de la Cad Borgou.

Maroufatou Oladjidé KAKPO

Le Partenariat Public-Privé est un mode de financement, d’innovant qui consiste pour le public à entrer en contact avec des privés dans le cadre de la réalisation des services publics. Autrement dit, « le public qui a l’obligation de services publics recherche auprès d’opérateurs privés des financements pour la réalisation des œuvres, des infrastructures de services publics », a expliqué le communicateur Sébastien Chabi, consultant au projet Asgol 3.
A l’en croire, tout est parti du constat selon lequel le service public nécessite assez de moyens de la part de l’État, ce qui fait que l’État ne peut pas se préoccuper de tout à la fois compte tenu de ses lourdes charges. D’où la nécessité de rechercher des financements privés.
Il convient de retenir des explications du communicateur que le Ppp permet à l’État de régler les problèmes des populations (routes, hôpitaux…) et aux privés d’être actifs dans le développement économique de la localité. Sébastien Chabi a également abordé la stratégie de l’emploi et les dispositions à prendre par les communes afin qu’elles puissent allée sur le marché financier.
Ce point qui a retenu l’attention de tous les membres de la Cad visant le développement économique et durable du département du Borgou.
Il a été aussi question au cours de cette réunion de la Cad, du rôle de l’Agence Territoriale de Développement Agricole (Atda) pôle 4 présenté par Antoine Houngbédji, assistant de programme filière anacarde.
Développer les filières prioritaires que sont l’anacarde et le manioc pour lancer ou traîner l’ensemble des autres filières ( maïs, igname, céréales, soja, riz,…). Tel est la mission principale de l’Atda. Par ailleurs, le présentateur a précisé que l’Atda joue un rôle opérationnel dans une mission de structure de prestation de services tandis-que la Direction Départementale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (Ddaep) est une mission régalienne.
Présidée par le préfet Djibril Mama Cissé, la séance s’est déroulée dans une bonne ambiance.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.