LIMITES DE LA MEDECINE FACE A LA COVID-19 : Le professeur Odon Vallet propose des alternatives . Les étudiants de la médecine de l’Up sensibilisés

3 ans ago | Written by
14 183 vues
0 0

« Après Covid-19, les études de médecine et d’infirmerie ne seront plus jamais les mêmes ». C’est le thème autour duquel a porté la conférence débat entre l’éminent professeur d’éthique à la faculté de médecine Bichat et Lariboisière Saint Louis de Paris en France et président de la Fondation Vallet au Bénin, Odon Vallet et les étudiants en médecine de l’Université de Parakou (Up), le jeudi 22 juillet 2021.

A l’ouverture de la conférence qui s’est déroulée à l’amphithéâtre Solidarité de l’Up, le vice-recteur a pris la parole pour saluer la présence du professeur Odon Vallet, qui malgré son emploi du temps chargé, a décidé sacrifier un peu de son temps, pour échanger avec les étudiants en médecine de ce haut lieu du savoir, sur un sujet d’intérêt général. Il n’a pas manqué d’inviter les participants à suivre avec attention les échanges.

Dans sa communication, le président de la fondation Vallet, a exposé aux étudiants, les limites de la médecine face à la tournure inquiétante que prend la pandémie du coronavirus dans le monde. Il est également revenu sur l’importance de l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (Ia) face à cette crise sanitaire qui secoue tout le monde entier. A l’en croire, plus rien ne sera comme avant, en ce qui concerne les études en médecine et en infirmerie, après la pandémie. « L’avènement de la pandémie du coronavirus a bouleversé beaucoup de choses. Malgré tous les efforts jusque-là consentis, le monde reste et demeure sous son emprise. Ni la médecine moderne, ni celle traditionnelle n’a pu trouver le remède encore moins le vaccin le mieux convenable pour contrer ce virus », a fait savoir le professeur Odon Vallet. Il a pour cela, invité les étudiants à faire preuve de persévérance et de détermination dans les travaux de recherche en laboratoires. Aussi a-t-il rassuré de sa disponibilité à accompagner ces futurs médecins dans leur documentation notamment, en mettant à leur disposition, une mini-bibliothèque. « N’allez plus loin chers enfants. Vous avez tout à votre disposition. Les bibliothèques Caeb de la Fondation Vallet sont ouvertes à tout le monde. (…). Nous œuvrons d’ailleurs pour que de vous, sois rapprochée une mini-bibliothèque annexe en dehors de ce qui existe déjà à Parakou ici. Elle sera implantée chez vous à l’Université de Parakou pour faciliter davantage la tâche dans vos recherches », a annoncé l’éminent professeur.

Une bonne nouvelle qui n’a pas laissé indifférent enseignants et étudiants. Le doyen de la faculté de médecine Spéro Hounkpatin, tout en saluant le conférencier pour l’annonce de ce grand projet d’installation d’une mini-bibliothèque dans l’enceinte de cette Université, a invité les médecins en formation, à s’inspirer du parcours brillant du conférencier pour réussir leur formation et leur carrière.

Du côté des étudiants, c’est la joie d’avoir passé un bon moment d’échange avec le président de la Fondation Vallet. Ils n’ont pas hésité à poser toutes les questions utiles au conférencier. « Vraiment, ce fut un immense honneur pour nous étudiants d’avoir suivi le professeur Odon Vallet ce matin. A seulement l’entendre parler, l’on aperçoit en lui, un homme extrêmement cultivé. Le peu de temps que nous avons eu avec lui ce matin, nous a permis d’être suffisamment édifiés sur beaucoup de choses et dans beaucoup de domaines », a confié Belise Ngankeu, une étudiante en sciences de santé à l’Up.

C’est sur une note de satisfaction, que le professeur Odon Vallet a pris congé des étudiants de la faculté de médecine de l’Up.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Éducation · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru