9 MILLIARDS POUR CONSTRUIRE L’HÔTEL DE VILLE DE COTONOU : Le cri de cœur de Richard Boni Ouorou

9 mois ago | Written by
5 920 vues
0 0

Il est prévu la construction d’un nouvel hôtel de ville de Cotonou. Cette nouvelle infrastructure est évaluée à 9 milliards de francs Cfa. Suite à cette annonce, le politologue Richard Boni Ouorou lève la voix et invite le gouvernement à une gestion équitable des ressources. Voici l’intégralité de son cri de cœur publié sur sa page Facebook.

Wilfried AGNINNIN

Terrien,ne,s

Cela fait désormais plusieurs années que je m’efforce de défendre une gouvernance intelligente et efficace, adaptée à nos besoins et réalités spécifiques. L’avenir de notre nation est intrinsèquement lié à la qualité de notre éducation actuelle. Récemment, lors d’un conseil des ministres, le gouvernement de Monsieur Talon a exprimé son intention de construire une mairie à Cotonou, pour un coût total de 9 milliards de nos francs . J’ai été stupéfait!

Dans un pays où la pauvreté est omniprésente, où nos jeunes diplômés peinent à trouver un emploi décent, où nos enseignants sont traités de manière déplorable, où de nombreux villages sont privés d’électricité, où nos écoles manquent de tables et de salles de classe, où l’accès à l’eau potable n’est pas garanti pour tous, où les hôpitaux manquent d’infrastructures adéquates, à l’image du plus grand centre hospitalier du Bénin (le CNHU), le gouvernement a décidé de dépenser 9 milliards pour une mairie déjà existante et fonctionnelle.

Si un tel projet est réalisé sous vos yeux, et que vous restez silencieux, alors vous aurez accepté le gaspillage de nos précieuses ressources pour des projets inutiles et insultants. Vous aurez approuvé une gestion imprudente de notre pays, une gestion qui va à l’encontre de nos aspirations véritables et profondes.

Il semblerait que Monsieur Talon préfère améliorer les lieux de travail de ses amis maires plutôt que d’améliorer les conditions de vie de ses concitoyens, comme il a préféré dépenser des milliards pour aménager son lieu de travail alors qu’en face il y a un hôpital qui manque de moyens et de plateaux techniques modernes.

Il y a quelques jours, notre Fondation a été appelée au secours pour doter une école de tables et bancs ainsi que d’infrastructures afin de permettre aux enfants de suivre des cours dans des conditions minimales.

Nous avions répondu à l’appel dans la limite de nos moyens. Mais je me révolte de voir comment Patrice Talon et son gouvernement se déconnectent du peuple dans un mépris total.

Une telle approche démontre un manque flagrant d’engagement envers le peuple.

Il est urgent que nous élevions notre voix et exigions une répartition plus équitable des richesses, une meilleure gestion de nos ressources. Nous ne pouvons rester silencieux face à une telle injustice. Nous devons revendiquer un meilleur accès à l’éducation, à l’emploi, à l’électricité, à l’eau potable…

Bonne semaine à vous !

Issa Richard Boni Ouorou

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru