À TRAVERS UNE GRANDE PRIÈRE A PARAKOU : Le Rot conjure le mauvais sort du Bénin

4 mois ago | Written by
1 701 vues
0 0

Ils ont prié pour la paix au Bénin et l’union entre les fils et filles de ce pays. Le Réseau Ousmane Traoré (Rot) n’est pas resté indifférent face aux événements tragiques notamment les accidents de circulation et la menace terroriste que traverse dernièrement le pays. Il a organisé à cet effet, le dimanche 16 janvier 2022 sur l’esplanade du palais royal de Parakou, une grande prière musulmane qui a réuni des imams de la ville de Parakou, les militants et sympathisants du Rot et des fidèles musulmans de Parakou en présence du président d’honneur du Rot Ousmane Traoré et du roi Akpaki Gobi Yinsè.

Selon Olivier Koussémou, représentant du Président d’Honneur (Ph)  du Rot,  « le Rot dans sa dimension sociale a pensé organiser une séance de prière pour demander la clémence de Dieu face aux nombreux cas d’accidents qui s’enregistrent dans le pays dernièrement et particulièrement à Parakou. Le dernier cas en date est celui qui s’est produit au quartier Bèyérou et a coûté la vie à plus d’une dizaine de personnes. Avec la morosité économique ambiante, c’est difficile d’assister encore à ces cas d’événements tragiques, d’où notre mobilisation pour prier pour la paix, la quiétude et le bon vivre pour tous les béninois ». Il a, au nom du Ph salué la grande mobilisation des imams et de la population au palais royal de Parakou pour faire de cette séance de prière, une réussite totale

Le roi Akpaki Gobi Yinsè et l’imam central de Parakou Yousoufou Wakaiya assisté par ses collègues ont remercié le Ph du Rot Ousmane Traoré pour cette initiative. Cela prouve selon eux, qu’il n’est pas insensible à la douleur des familles éplorées. « Nous avons prié pour le Bénin en général et la ville de Parakou en particulier. Nous avons prié pour conjurer le mauvais sort et demander la protection de Dieu sur tout un chacun de nous. Nous ne voulons plus de ces accidents mortels dans notre ville », a fait savoir l’imam de la mosquée d’Okédama Issiakou Sylla Osseini

Il faut signaler qu’un bœuf a été immolé pour la circonstance en guise d’offrande à Dieu

Wilfried AGNINNIN

 

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.