EDITO : La décentralisation à l’épreuve du temps!

11 mois ago | Written by
1 839 vues
0 0

Le Bénin expérimente depuis plusieurs années déjà, la décentralisation avec les faiblesses qu’elle présente. En effet, dans la pratique, les collectivités locales font face à d’énormes difficultés dont notamment, l’exercice du pouvoir décentralisé. Au demeurant, la mise en œuvre de ce modèle connaît des situations révélatrices du caractère mineur du Bénin à l’accueillir. Les exemples sont légions et appellent à une réadaptation du concept aux réalités sociologiques et culturelles du Bénin.

Le bras de fer entre l’ancien préfet du département du Littoral, Modeste Toboula et l’ancien maire de la ville de Cotonou qui a fait partir ce dernier est l’une des nombreuses faiblesses de la loi portant organisation des collectivités territoriales en République du Bénin. La fameuse appellation de la tutelle gangrène dans certains cas, les réalités pourtant admises par la loi. La super puissance détenue par l’ex préfet, personnalité nommée au détriment de l’élu communal choisi par les populations, reste l’incroyable réalité parfois incompréhensible que vivent les béninois.

Plus encore, dans les communes de Djidja et de Natitingou, les tutelles ont du surseoir des décisions prises par des élus, notamment des maires pour des raisons d’inadaptations aux lois en vigueur. En revanche, l’erreur n’est pas généralisée. Certaines tutelles font le discernement et jouent pleinement leur partition pour une décentralisation sans épreuves.

S.A.A

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.