AUDIENCE AU CABINET DU MAIRE TATÉ OUINDEYAMA : Le roi Dassagaté Ponty expose les dégâts de la chasse à la battue

2 ans ago | Written by
4 854 vues
0 0

 

Le maire de la commune de Natitingou Taté Ouindéyama a reçu en audience, le mardi 12 janvier 2021 dans son cabinet, Dassagaté Ponty, roi de Natitingou. La chasse à la battue a été au cœur des échanges entre sa majesté Dassagaté Ponty et l’autorité communale. Le roi de la cité des Nanto est allé expliquer au maire les dégâts qu’engendre cette activité pratiquée par la population. En effet, sa majesté Dassagaté Ponty ne trouve aucune ambiguïté en ce qui concerne la chasse elle-même mais par contre, il s’insurge contre les dégâts causés par les chasseurs sur les lieux de chasse à chaque passage. « J’ai observé que cette manière de chasser n’est pas la bonne. Il faut qu’on change la manière de chasser. On ne fait pas la chasse avec les disputes sur le terrain. Un chasseur qui tape un gibier mortellement et un autre vient achever et en fait sa propriété. Cela va contre les lois de la chasse » a fait remarquer le roi Dassagaté Ponty. Le roi a, par ailleurs, souhaité une meilleure organisation de ce sous-secteur en proposant au maire un responsable qui sera reconnu légalement et qui répondra de toute déconvenue liée aux activités de la chasse. « La disparition des tubercules d’ignames, de maniocs, des animaux domestiques, le vol du sorgho, de l’arachide séché, des champs mis en feu » sont autant de pratiques observées après le passage des chasseurs a souligné André Toré, préposé du roi pour réguler la chasse.

Pour le maire de Natitingou Taté Ouindéyama, « déjà fin novembre, les chasseurs se lancent dans les champs cherchant les gibiers et font assez de dégâts et cela sans aviser les propriétaires des champs. Il y a également des chasseurs très mal intentionnés avec des attitudes reprochables qui, à la place des animaux sauvages, tuent des animaux domestiques. Ces comportements participent à arriérer notre commune. Il est question de nous asseoir avec tous les acteurs pour d’abord déterminer la période de la chasse et ensuite connaître qui est qui, qui fait quoi. Nous allons réorganiser ce secteur de la chasse et responsabiliser des personnes qui vont désormais répondre des dégâts causés par les chasseurs ».

Le roi Dassagaté Ponty et l’édile de Natitingou sont tous satisfaits des conclusions issues de cette séance d’échange.

 

Daniel KOUAGOU

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.