AVANT D’ETRE CONDUIT A SA DERNIERE DEMEURE, Le professeur Albert Tévoédjrè reçoit les hommages du peuple béninois

3 ans ago | Written by
5 938 vues
0 0

AVANT D’ETRE CONDUIT A SA DERNIERE DEMEURE,

Le professeur Albert Tévoédjrè reçoit les hommages du peuple béninois

Décédé le mercredi 6 novembre dernier, le professeur Albert Tévoédjrè a été conduit dans sa dernière demeure le samedi 23 novembre dernier après une messe corps présent dite à la cathédrale Notre Dame de l’Immaculée conception de Porto-Novo. Plusieurs personnalités dont le chef de l’Etat, Patrice Talon et le président de l’Assemblée Nationale Louis Vlavonou étaient à ce dernier hommage rendu au frère Melchior.
Les derniers hommages ayant débuté le vendredi 22 novembre par la veillée de prière, ils ont été clôturés par la messe d’inhumation dite par l’évêque de Porto-Novo Monseigneur Aristide Gonzalo, assisté de ses collègues de l’archidiocèse de Parakou Pascal N’Koué et du diocèse de Natitingou Antoine Sabi Bio. Dans son homélie, l’Evêque de Porto-Novo a exposé les qualités exceptionnelles de l’homme notamment ses engagements politiques, son combat pour les pauvres et sa foi catholique.
Aux dires du Pasteur Aristide Gonzalo, le professeur Albert Tévoédjrè a beaucoup marqué l’histoire du Bénin depuis les indépendances à aujourd’hui en passant par la Conférence nationale de février 1990, et il a invité la jeunesse à s’inspirer du parcours et des œuvres du professeur Tévoédjrè. La très forte mobilisation de personnalités amies et sympathisantes du défunt à l’occasion de cette messe de funérailles témoigne de toute la grandeur de l’homme. Au rang des personnalités, on notait également la présence des membres du gouvernement ainsi que le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, l’ancien président de la République Nicéphore Soglo, Bruno Amoussou, Mathurin Coffi Nago, Antoine Kolawolé Idji, Candide Azannaï, Amos Elègbè, Robert Dossou, Jean-Pierre Ezin, Paulin Hountondji, Ali Houdou, Zul Kifl Salami, Mariam Aladji Boni Diallo, Jean-Roger Ahoyo, Emile Paraïzo, Roger Dovonou, Dorothée Kindé Gazard. Les membres du corps diplomatique et les représentants des organisations internationales y étaient aussi.
Après cette messe d’au revoir, la dépouille mortelle du frère Melchior a pris la direction de sa maison baptisée « Théophania » la Maison africaine de la Paix érigée à Adjati, un village de la commune d’Adjarra pour l’inhumation dans l’intimité familiale.

Charles HONVOH

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.