BÉNIN/GESTION DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION AU SEIN DES COMMUNES : Abdou Aziz Orou Kpandé parle des avancées à l’ère des réformes

3 semaines ago | Written by
2 742 vues
0 0

 

Avec la réforme du secteur de la décentralisation implémentée depuis 2022 par le gouvernement du Président Patrice Talon, les communes connaissent un nouveau mode de gestion. Ainsi, en application à la loi 2022-14 du 20 décembre 2021 portant code de l’administration territoriale, l’on note l’entrée en jeu des secrétaires exécutifs qui viennent décharger les maires de certaines fonctions notamment administratives au sein des communes. Des réformes qui ont d’ailleurs eu des impacts sur la gestion de l’information et de la communication comme le présente Aziz Orou Kpandé, juriste spécialiste de l’information et de la communication à travers un exposé. Voici le contenu de son analyse.

Samira ZAKARI

Exposé Par Abdou Aziz OROU KPANDE, Juriste spécialiste de l’information et de la communication, (+229) 96 70 39 48

Introduction

Depuis avril 2022, les communes expérimentent un nouveau mode de leur gestion suite à la réforme du secteur de la décentralisation mise en œuvre par le Gouvernement du Président Patrice TALON avec l’application de la loi 2021-14 du 20 décembre 2021 portant code de l’administration territoriale en République du Bénin. A cet effet, des innovations sont apportées pour une meilleure administration des communes. Au nombre de ces innovations, figure en bonne place la séparation des fonctions politiques de celles administrative et technique. Ce qui induit la démarcation entre la communication du maire, organe politique, assurée par le cabinet du maire, et la communication au nom de la commune assurée par le secrétariat exécutif. Génial ! Finie, l’époque des « services d’information, de la communication, des archives et de la documentation » inopérants dans les mairies. A présent, tout devient dynamique et plus professionnel en matière de gestion de l’information et de la communication dans nos communes.

La communication du maire, organe politique de la commune

Selon qu’il s’agisse d’une commune à statut particulier, d’une commune à statut intermédiaire ou d’une commune à statut ordinaire, le maire dispose d’un cabinet avec un chargé des relations publiques et de la communication.
Le chargé de communication, dans les communes à statut particulier, assure la promotion de l’action publique du maire, en tant qu’organe politique. A ce titre, il est chargé, sous l’autorité du maire, de :
Concevoir et assurer la mise en œuvre de la politique de communication du maire ;
Gérer les relations avec la presse pour toute activité de la commune impliquant la participation du maire ;
Préparer une revue de presse, des informations sur les activités du maire ;
Assurer la veille relative aux informations diffusées à travers les moyens de communication de masse sur les activités du maire ;
Constituer des archives de presse écrite et audiovisuelle sur les activités du maire ;

Exécuter toutes autres actions nécessaires à la communication du maire.

Les communes à statut intermédiaire et les communes à statut ordinaire pour leur part ne disposent pas exclusivement d’un chargé de communication, mais d’un chargé du protocole, des relations publiques et de la communication qui gère les questions protocolaires lors des rencontres, manifestations et cérémonies officielles, la publication dans les réseaux sociaux, participe à l’élaboration et à la mise en œuvre du plan de communication du maire, organise l’accueil des personnalités et délégations et participe à la programmation et la bonne gestion des audiences et rendez-vous du maire.

La gestion de l’information et de la communication de la commune

Le secrétaire exécutif, premier responsable de l’administration de la commune, assure la gestion de l’information et de la communication de la commune. A cet effet, il lui est rattaché directement une cellule de communication qui a pour attributions d’assurer l’information et la visibilité de l’action de l’administration communale. A cet titre, elle est chargée de :
Elaborer et mettre en œuvre le plan de communication de la commune ;
Préparer à l’attention du secrétaire exécutif les revues de presse quotidienne ;
Fournir aux médias les informations ainsi que les éléments à diffuser ;
Faire couvrir par les médias, les activités impliquant la commune et participant à son développement ;
Assurer la veille relative aux informations diffusées par toutes les personnes physiques ou morales et par les médias sur la commune ;
Préparer les allocutions du secrétaire exécutif en liaison avec les directions techniques ;
Constituer des archives de productions et archives de presse relatives aux activités de la commune.

Conclusion

La synergie d’action entre la cellule de communication de la mairie et le chargé de communication du maire s’impose. Et la loi est claire en la matière. Le chargé de communication du maire doit, en toutes circonstances, collaborer avec la cellule de communication de la mairie.
Attention ! La cellule de communication de la mairie n’est point la cellule de communication du secrétaire exécutif ! De même, en toute responsabilité, le chargé de communication du maire, est appelé à faire la part entre l’action publique du maire en tant qu’organe politique de la commune et la propagande du maire, leader de son parti politique. Cette mesure permettrait d’éviter des tensions et crises inutiles au sein des conseils communaux et dans les relations fonctionnelles entre Maire et Secrétaire exécutif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru