BÉNIN : L’artiste Fior 2 Bior empêché de prester dans un évènement . Voici les raisons

11 mois ago | Written by
53 498 vues
0 0

L’artiste ivoirien Fior 2 Bior n’a pu se produire devant le public parakois à l’événement Festi Chill le samedi 13 mai dernier. Selon nos informations, les organisateurs auraient failli à la dernière étape de la chaîne du processus d’organisation de l’événement. Après avoir reçu l’autorisation de la mairie de Parakou le 5 mai pour l’organisation de leur événement, les organisateurs se devaient de s’approcher des hommes en uniforme pour la couverture sécuritaire. C’est d’ailleurs cette dernière étape qui ne se serait pas bien passée en plus d’un autre incident.

En effet, munis de leur autorisation délivrée par la mairie, les organisateurs se sont rendus directement au commissariat d’arrondissement du troisième où devait se dérouler l’événement au lieu de celui central. Il leur a été demandé de faire la démarche inverse car c’est au commissariat central d’instruire le commissariat d’arrondissement concerné aux fins d’assurer la couverture sécuritaire. Selon nos informations, les organisateurs n’ont plus mené cette démarche pour obtenir la couverture sécuritaire par la police républicaine. Chose curieuse, l’événement se déroulait en face du commissariat du troisième arrondissement.

Selon nos sources, au cours du spectacle, la police aurait reçu des informations selon lesquelles, des individus fumeraient des stupéfiants à l’intérieur de la maison des jeunes. La police a donc fait irruption sur les lieux, après confirmation de l’information, pour mettre la main sur les individus concernés qui se seraient fondus dans la masse. C’est alors que le commissaire aurait été finalement obligé d’interpeller trois membres du comité d’organisation pour les garder-à-vue tout en ordonnant l’arrêt du spectacle car les organisateurs n’avaient pas toutes les autorisations.

Les spectateurs qui ont payé les tickets d’entrée qui s’élevaient à 3000f ont attendu sur les lieux espérant la reprise du spectacle en vain. C’est au compte-gouttes que le public s’est dispersé sans voir l’artiste ivoirien Fior 2 Bior et les autres qui devaient l’accompagner sur scène.

Une question mérite d’être posée. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette attitude des organisateurs qui sont pourtant habitués à organiser de tels événements ?

Barnabas OROU KOUMAN BOK

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

Article Categories:
A la une · Actualité · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru