BÉNIN/LUTTE CONTRE L’EXTRÉMISME VIOLENT ET RENFORCEMENT DE LA COHÉSION SOCIALE : Le Pnud et les Pays-Bas outillent des professionnels des médias

1 mois ago | Written by
964 vues
0 0

La prévention de l’extrémisme violent et le maintien de la cohésion sociale au Bénin préoccupe le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud). C’est pourquoi, il a initié un atelier de renforcement de capacités des professionnels des médias locaux et nationaux et des animateurs de canaux digitaux sur les traitements des informations sécuritaires en général et particulièrement sur celles relatives à la prévention de l’extrémisme violent. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son Projet d’Appui au Renforcement de la Cohésion Sociale, à la Prévention de l’Extrémisme Violent et de la Lutte contre les Conflits liés à la Transhumance (Pacoso-Pev-Lct). C’était du 11 au 13 juin 2024, à Natitingou.
Lancé le 11 juin 2024 à Natitingou par le préfet de l’Atacora Déré Lydie Chabi Nah, cet atelier a réuni des journalistes, animateurs et promoteurs des médias en ligne des départements d’intervention du projet, expert de la question du terrorisme, des responsables des forces de défense et de sécurité et bien d’autres. Pendant 3 jours, les acteurs conviés à cet atelier ont été outillés sur les arsenals juridiques sur le terrorisme, la sécurisation des aires protégées au Bénin et la répression du terrorisme.

L’approche éditoriale et la gestion par les médias de l’information relative à l’extrémisme violent, la radicalisation et le terrorisme, la collecte, le traitement et la diffusion de l’information sur le terrorisme, le terrorisme et les manipulations via internet, les rôles et responsabilités des médias dans un contexte securitaire caractérisé par les menaces extrémistes et terroristes, sont été également passés au scanner.

Financé par le Royaume des Pays-Bas, le projet Pacoso-Pev-Lct, contribue ainsi à travers ces actions à la préservation de la cohésion sociale et à la lutte contre l’extrémisme violent au Bénin. Après ces 3 jours d’échange avec les participants, Sakinatou Bello, coordinatrice de ce projet et son équipe repartent satisfaits avec le sentiment d’avoir atteint les objectifs. Les participants ont salué l’initiative et souhaité sa pérennisation.

Fola YABI (Dtv)

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru