BÉNIN : Un homme ôte la vie à un chef traditionnel . Voici les raisons

12 mois ago | Written by
53 630 vues
0 0

Les populations d’Abonga dans la commune de Banikoara ont assisté à une scène triste le samedi 11 mars 2023. Et pour cause, un conflit domanial a tourné au drame et coûte la vie au chef traditionnel de la localité. Selon les informations de la radio locale Banigansé Fm, le conflit opposait Bagou Issa et son frère au propriétaire de la terre Orou Koto.

En effet, la victime et son frère auraient voulu s’accaparer de la portion de terre appartenant au sieur Orou Koto contre sa volonté. Face au refus de ce dernier de leur céder la terre, ils décidèrent d’utiliser la méthode forte. Ils se rendent alors sur le terrain le vendredi 10 mars 2023 et saccagent tout sur leur passage à savoir greniers et plantations. Un acte qui n’a pas laissé indifférent le propriétaire du champ qui décide de se venger. Il sollicite donc l’aide de deux autres jeunes pour en découdre avec les auteurs du vandalisme dans son champ.

Ce qui s’est passé

Selon Issa Bagou, le fils du chef traditionnel et neveu de Bagou Issa, « Nous sommes partis au champ et de retour du champ avec mes grands frères, petits frères et le petit frère de notre père le roi, on s’est écarté. Le petit frère du roi rentrait chez lui et au niveau des pommiers, il passe par la maison du propriétaire du champ qu’ils ont saccagé. Alors, le type et les deux personnes sont sortis et ont attaqué le frère de notre papa. En courant pour aller chez lui, ils lui ont tiré une balle sur la tête et à jambe. Il a été conduit à l’hôpital par notre aîné et en ce moment notre père et moi, on était à la maison. Je regarde par la fenêtre et je vois le type venir dans notre maison », a-t-il relaté au micro des confrères de la radio locale de Banikoara. Et de poursuivre, « j’informe alors notre père que le monsieur est en train de venir et il est armé. Il tire une balle sur notre père mais ça n’entre pas. Il sort et va se cacher dans une maison à côté de la nôtre et notre père le poursuit. C’est là, il le prend par surprise et lui tire deux balles devant et derrière ».

Ainsi dans sa soif de vengeance, Orou Koto a réussi à ôter la vie au chef traditionnel d’Abonga. Après les constats d’usage, le procureur a ordonné la remise du corps aux parents pour inhumation.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru