CÉRÉMONIE DE SORTIE OFFICIELLE DES JEUNES LEADERS DU BÉNIN : Les exhortations de la marraine Reckya Madougou

4 ans ago | Written by
16 342 vues
0 0

 

 

Les jeunes leaders du Bénin promotion 2020 de la Fondation Friedrich Ebert ont été officiellement libérés le vendredi 13 novembre 2020. C’était au détour d’une cérémonie fort simple qui a lieu à Cotonou. L’occasion pour Reckya Madougou, marraine de cette promotion, d’exhorter les récipiendaires à cultiver l’esprit d’équipe et de leadership.

Wilfried AGNINNIN

 

La promotion 2020 est composée de 25 jeunes leaders âgés de moins de 35 ans. Un programme de la Fondation Friedrich Ebert qui a pour objectif de renforcer le leadership et l’engagement des jeunes en vue de former une génération capable de faire face aux défis actuels et futurs de la gouvernance au Bénin. Pour la marraine Reckya Madougou, « lorsque l’occasion s’offre à une jeunesse aguerrie, elle peut s’imposer le devoir de susciter des changements positifs dans sa communauté. C’est ce qui fonde mon soutien à certaines initiatives encourageant les jeunes à cultiver de toutes leurs forces leur leadership, ou du moins à jouer un rôle actif, dans l’économie, la politique, le social, le culturel et le développement durable pour réinventer l’avenir ».
Dans son exposé d’exhortation au cours de la cérémonie, Reckya Madougou a invité les récipiendaires à développer la confiance en soi, la fidélité à ses convictions nonobstant les écueils, à adopter une vision stratégique à l’épreuve d’un leadership transformationnel faisant le lit à la créativité. « J’ai notamment indiqué la nécessité de reconnaître le besoin de flexibilité, d’agilité face aux changements qui l’exigent mais en s’imposant de la sincérité vis-à-vis de ses troupes et de ses mandants », a-t-elle ajouté. La spécialiste en finance inclusive, n’a pas manqué d’évoquer le principe de spiritualité de l’effort. « Hisser la spiritualité de l’effort au rang de «doctrine» pour agir sur grandeur et gravir progressivement les marches sociales…À présent, il ne reste qu’à espérer que les engagements pris par les uns et les autres soient respectés », a exhorté Reckya Madougou pour finir.

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru