CONCOURS SUR LES VBG ORGANISÉ PAR CARE BÉNIN-TOGO : La journaliste Samira Zakari du quotidien Daabaaru remporte le deuxième prix

1 an ago | Written by
8 743 vues
0 0

« Recrudescence des cas de viols sur mineures au Bénin : Quand le règlement à l’amiable plonge davantage la petite fille », c’est le titre de la production qui a valu le deuxième prix du mini-concours sur les Violences Basées sur le Genre (Vbg) à la journaliste Samiratou Zakari du quotidien Daabaaru. En effet, ce mini-concours a été organisé par Care International Bénin-Togo à travers le projet « March For Women » à l’endroit des professionnelles des médias et blogueuses. Ainsi, au regard de la pertinence du sujet, de l’angle de traitement et de la diversité des interviewés, le jury a porté son choix judicieux sur cette production classée parmi les meilleures. La cérémonie officielle de remise de chèque a eu lieu à Lomé au Togo, le vendredi 5 mai 2023.

À en croire la journaliste Samira Zakari, sa participation à ce mini-concours fait suite à un atelier organisé par Care Bénin-Togo qui a porté sur les Violences Basées sur le Genre (Vbg). Il a été demandé aux journalistes et blogueuses des deux pays de réaliser des productions en rapport avec la thématique. Alors, après maintes réflexions, elle a pu dénicher ce sujet accrochant sur le viol des mineures récurrent et d’actualité au Bénin depuis des années. « J’ai décidé de parler des mineures qui sont une couche très fragile mais marginalisée par la société.

Les petites filles sont de plus en plus sujettes au viol souvent pratiqué par des proches. Mais quand le viol survient, le constat est que la famille décide de régler le problème à l’amiable loin des juridictions. Toute chose qui conforte le violeur à continuer sa sale besogne et expose davantage la fillette sans défense », a confié Samira Zakari. Selon la journaliste, tant que le violeur continuera à bénéficier de la protection des parents, l’épanouissement de la victime sera davantage hypothéqué et toujours menacé.

Après réception du mérite, elle a témoigné sa gratitude à l’endroit de l’institution organisatrice. Pour elle, outre l’intérêt pécuniaire, ce prix suscite davantage en elle l’amour du travail bien fait. « Merci à Care International Benin-Togo pour la reconnaissance de cette œuvre de l’esprit. J’avoue qu’au-delà de l’argent, cette distinction est une invite à continuer le travail pour de plus grandes victoires », a-t-elle exprimé.

Le directeur pays de Care International Benin-Togo Guillaume Aguettant, la directrice de l’Afd au Togo Zolika Bouabdallah, les lauréates et bien d’autres étaient présents à ce rendez-vous.

À noter que le concours a été initié dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme (Jif) édition 2023. Dix blogueuses et journalistes femmes du Bénin et du Togo ont présenté leurs productions, mais trois ont été mieux appréciées.

Athalie GBAGUIDI (Stg)

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru