CONSTRUCTION DE L’HÔPITAL DE ZONE DE TCHAOUROU ET DE LA ROUTE BÉTÉROU-TCHAOUROU-KASSOUALA : L’He Bio Sounon Bouko satisfait de l’évolution des travaux

2 ans ago | Written by
19 675 vues
0 0

Une délégation conduite par l’honorable Bio Sounon Bouko était le vendredi 13 mai 2022, sur les chantiers de construction de l’hôpital de zone de Tchaourou et de la route Bétérou-Tchaourou-Kassouala frontière Bénin-Nigéria. Cette descente vise à constater l’évolution des travaux de ces infrastructures. La délégation était composée entre autres du premier adjoint au maire de Tchaourou Ibrahim Yarou Sidic, du Chef Service Technique (Cst) de la mairie Lamidi Biaou et du conseiller communal Rafiou Owotché.

Wilfried AGNINNIN

Les travaux de la construction de l’hôpital de zone de Tchaourou et de la route Bétérou-Tchaourou-Kassouala frontière Bénin-Nigéria évoluent sans grande difficulté. C’est ce qui ressort de cette visite de chantiers effectuée par le député de la 8ème Circonscription Electorale (Ce) Bio Sounon Bouko. Au niveau des deux chantiers, les travaux sont à un taux de réalisation de 26%. Cependant, les responsables des deux entreprises évoquent le manque de gasoil qui ralentit les travaux.

Pour le Chef Chantier (Cc) de la construction de l’hôpital de zone de Tchaourou Xavier Boko, cette infrastructure est érigée sur une superficie de 11 hectares entièrement clôturée. Ce centre de santé dont les travaux ont effectivement démarré en janvier 2022 est composé de plusieurs services. Il s’agit entre autres de la chirurgie, de la gynécologie, de la pédiatrie néonatalogie, des urgences, de la morgue, de la dermatologie et de la réanimation.

Dans son intervention, le premier adjoint au maire de Tchaourou Ibrahim Yarou Sidic, a remercié l’honorable Bio Sounon Bouko pour cette descente sur les grands chantiers en cours de construction dans la commune de Tchaourou. À l’en croire, cette visite témoigne qu’il est à l’écoute de ses populations. Il a, par ailleurs, pris l’engagement de veiller à la bonne exécution des travaux, avant d’inviter les populations à la patience et d’éviter l’excès de vitesse sur cette voie en construction.

En prenant la parole, Justin Razafindrakita, Chef de mission pour la construction de la route Bétérou-Tchaourou-Kassouala frontière Bénin-Nigéria, a rassuré la délégation que les travaux évoluent sans grande difficulté. Cependant, il a soulevé le problème de dédommagement des occupants sur ce tronçon qui est évalué à plus de 487 millions de francs Cfa. Justin Razafindrakita a, pour cela, sollicité l’aide du député Bio Sounon Bouko pour que l’expropriation soit une réalité afin de faciliter les travaux.

Après avoir visité les deux grands chantiers, le député Bio Sounon Bouko a exprimé sa satisfaction quant à l’évolution des travaux. En ce qui concerne les difficultés évoquées par les entreprises en charge des travaux, l’élu parlementaire a promis mener des démarches auprès des autorités compétentes pour répondre aux différentes préoccupations. À l’entreprise en charge des charges de la route Bétérou-Tchaourou-Kassouala frontière Bénin-Nigéria, il l’a invitée à mettre les bouchées doubles afin que la voie ne soit pas bloquée pour manque de gasoil. Ainsi a-t-il également invité l’entreprise à mettre davantage de panneaux de signalisation sur la voie en chantier afin d’éviter des accidents de circulation. L’honorable Bio Sounon Bouko n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à l’endroit du gouvernement du président Patrice Talon qui a autorisé la construction de ces infructueuses dans la commune de Tchaourou. À l’en croire, cela prouve à suffisance que Tchaourou n’est pas oubliée dans le Programme d’Actions du Gouvernement (Pag). Il a aussi souligné la présence remarque de la main-d’œuvre locale dans les différents chantiers.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru