COVID-19/MISE EN CESSION DES COMPRIMES DE CHLOROQUINE ET D’AZITHROMYCINE AU BENIN : Où est finalement le « hautement social » du gouvernement Talon ? . La rupture doit revoir sa décision

2 mois Depuis | Ecrit par
1 842 vues
0 0

C’est une décision qui fait grincer des dents. Il s’agit de la note circulaire rendue publique le 26 novembre 2021 et signée du Secrétaire Général (Sg) du ministère de la santé, Ali Imorou Bah Chabi sur la mise en cession des comprimés de chloroquine et d’azithromycine. Selon la note, pour renforcer le passage de la lutte contre la Covid-19 en routine en l’intégrant au paquet d’activités des formations sanitaires publiques et privées, « il est mis en cession dans les officines de pharmacie et dans les formations sanitaires publiques sur toute l’étendue du territoire national, pour la prise en charge des personnes exposées ou infectées par la Covid-19, des comprimés de chloroquine et d’azithromycine ». Ainsi, à compter de cette date, la plaquette de 10 comprimés de la chloroquine 250mg est cédée à 1 400 F cfa à ces catégories de personnes. De même, les plaquettes de 6 et 3 comprimés d’azithromycine 250mg sont désormais livrés à 1 350 F cfa. « Ces prix de cession tiennent compte des coûts d’acquisition auprès de la Société Béninoise pour l’Approvisionnement en Produits de Santé (Sobaps Sa) et peuvent varier dans le temps », précise la note. Alors que dans un passé récent, le gouvernement béninois avait subventionné la chloroquine dans les formations sanitaires publiques et officines de pharmacie pour la prise en charge des personnes exposées ou infectées par le coronavirus.

Cette décision est fortement critiquée par les populations et les associations des consommateurs. Dans un contexte de la pandémie du coronavirus marqué par la morosité économique ambiante, le gouvernement du président Patrice Talon devrait être regardant en subventionnant ces produits pour le bonheur des personnes exposées ou infectées par le coronavirus. En le faisant, il exprime son engagement à rendre effectif le « hautement social » tant promis par le chef de d’Etat. Le gouvernement à travers le ministre de la santé est appelé à revoir sa copie.

Wilfried AGNINNIN

Rubriques:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adana escort adıyaman escort afyon escort ağrı escort aksaray escort amasya escort ankara escort antalya escort ardahan escort artvin escort aydın escort balıkesir escort bartın escort batman escort bayburt escort bilecik escort bingöl escort bitlis escort bolu escort burdur escort bursa escort çanakkale escort çankırı escort çorum escort denizli escort diyarbakır escort düzce escort edirne escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort eskişehir escort gaziantep escort gebze escort giresun escort gümüşhane escort hakkari escort hatay escort ığdır escort ısparta escort istanbul escort izmir escort izmit escort kahramanmaraş escort karabük escort karaman escort kars escort kastamonu escort kayseri escort kilis escort kırıkkale escort kırklareli escort kırşehir escort kocaeli escort konya escort kütahya escort malatya escort manisa escort mardin escort mersin escort muğla escort muş escort nevşehir escort niğde escort ordu escort osmaniye escort rize escort sakarya escort samsun escort şanlıurfa escort siirt escort sinop escort şırnak escort sivas escort tekirdağ escort tokat escort trabzon escort tunceli escort uşak escort van escort yalova escort yozgat escort zonguldak escort