DECOUVERTE DE FAUSSES QUITTANCES BANCAIRES A LA FLASH UP : Des demandes d’actes administratifs rejetées

4 ans ago | Written by
16 069 vues
0 0

DECOUVERTE DE FAUSSES QUITTANCES BANCAIRES A LA FLASH UP

Des demandes d’actes administratifs rejetées

Plusieurs dossiers de demandes des actes administratifs des étudiants de la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines (Flash) de l’Université de Parakou (Up) ont été rejetés pour divers motifs. Il s’agit entre autres de l’absence des relevés de notes pour le retrait des attestations, la non légalisation de certaines pièces administratives, des demandes sans précision et la non validation de certains relevés de notes et l’absence d’année d’étude. Des quittances bancaires datant de plus d’un an et la non conformité des noms écrits sur les quittances, sont les motifs qui retiennent plus les attentions. Pour permettre à ces derniers de compléter leurs dossiers, le Vice-doyen de la Flash Jean-Bosco Vodounou a rendu public un communiqué en date du 20 mars dernier.

Pour les étudiants ayant le motif des quittances qui datent des mois voir une année, nos sources ont permis de savoir que c’est un système de fraude qui a été mis en place. La même source informe que ce circuit de trucage date de l’année dernière et qui a permis de mettre en garde un certain nombre d’étudiants. Malheureusement, le même scénario a repris pour le compte de cette année académique 2019-2020. Après l’affichage des listes de rejets des dossiers, bon nombre d’étudiants se sont déjà mis au pas avant de déposer à nouveau leurs dossiers avec une nouvelle quittance datant de moins d’un mois. Une commission d’enquête s’était mise en place pour situer les responsabilités.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru