EGLISE BANAMÈ DE DAAGBO : Une vingtaine de prêtres suspendus pour fautes graves

8 mois ago | Written by
11 895 vues
0 0

 

Un coup de balai au sein de l’église sainte de Jésus christ de la mission de Banamè du dieu autoproclamé Daagbo, vient d’emporter plusieurs responsables de cette maison. Ils sont une vingtaine de prêtres et d’évêques à être suspendus pour des raisons d’assainissement de la mission. L’information a été donnée par Gabriel Honhê, évêque du diocèse d’Abomey-Calavi, a fait savoir “Banouto”.
A l’en croire, ces prêtres et évêques sont suspendus de leurs postes, pour avoir commis des fautes lourdes qui portent atteinte au bon fonctionnement de l’église. « Nous sommes dans une église où la foi est personnelle. Daagbo, esprit saint, a annoncé à plusieurs reprises qu’il va assainir l’église. Jusqu’à l’heure où nous parlons, près d’une vingtaine de prêtres et d’évêques ont été recalés comme Jean-Claude Assogba. Il fait partie des tout derniers, et ce n’est pas encore fini », a renseigné monseigneur Gabriel Honhê en précisant que Daagbo est prête à suspendre encore plus de responsables, des cardinaux même s’il le faut, tant que ceux-ci poseraient des actes déshonorants qui vont à l’encontre des règles de la mission.

Il faut signaler que Jean-Claude Assogba est le prêtre ayant adressé une lettre ouverte au chef de l’Etat Patrice Talon. Selon la source, ce dernier serait allé jusqu’à poser des actes qui n’honorent pas la mission. D’où son excommunion.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Religion

Comments

  • Et si Daagbo mourait un jour quelle serait la suite de l’épisode. Sinon Daagbo est une personne physique alors que en ce qui concerne les Dieux on parle d’esprit . Ainsi peut donc affirmer à partir de ce point de vu que si elle mourrait un jour tout s’achève ? Alors quel sort serait réservé aux fidèles?

    Hed 15 septembre 2021 14 h 26 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.