5 ANS APRÈS SA MORT : Feu Mathieu Kérékou demeure l’une des perles rares de l’Afrique

2 ans ago | Written by
5 961 vues
0 0

Le Bénin a rendu hommage le 14 octobre 2020 à l’un de ses anciens présidents, le général Mathieu Kérékou. Que le fils du petit village de Kouarfa dans le département de l’Atacora ait dirigé le Bénin pendant 28 ans, ce n’est plus ce qui importe mais son humilité et son respect aux fondamentaux de la constitution de son pays.

Surnommé l’homme du 26 octobre 1972, feu général Mathieu Kérékou a tiré sa révérence le 14 octobre 2015 à Cotonou après quelques semaines de convalescence. Le Caméléon s’en est allé après 28 années passées à la tête du pays. Président de la République courant la période révolutionnaire, il cède à la conférence nationale des forces vives de la Nation suite à la pression populaire accentuée par le déchirement du tissu social et la morosité économique. Au nom des sacrifices consentis, le général Mathieu Kérékou est devenu l’homme de la conférence nationale des forces vives de février 1990. Il est élu président de la République du 04 avril 1996 au 05 avril 2006, date à laquelle il cède démocratiquement le pouvoir.

Cette alternance au pouvoir pour un homme militaire reconverti civil qui avait pourtant toutes les garanties pour s’éterniser au pouvoir fait du général Mathieu Kérékou, un homme d’État aux dimensions multiples. En témoignent ses prises de parole en ce qui concerne le respect des principes de la conférence nationale ayant abouti à l’adoption de la constitution du Bénin.

Malheureusement cette manière de se comporter ne fait plus école dans plusieurs pays de la sous-région et presque de toute l’Afrique. Elle est d’ailleurs démontrée par les soubresauts observés qui portent atteinte à la quiétude des populations dans bon nombre de pays suite aux chefs des Etats qui s’opposent à l’alternance en s’accrochant au pouvoir.
Cet héritage du feu général Mathieu Kérékou devrait faire école en Afrique pour la stabilité sociale et pour mettre fin aux crimes contre l’humanité.

 

Charles HONVOH

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.