ÉLU PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL À L’ÂGE DE 44 ANS : Zoom sur le parcours atypique de Bassirou Diomaye Faye

3 semaines ago | Written by
6 884 vues
0 0

 

Le dimanche 25 mars 2024 s’est tenue l’élection présidentielle au Sénégal. A l’issue de ce scrutin, le candidat de l’ex parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) d’Ousmane Sonko, Bassirou Diomaye Faye (Bdf) a été élu. Il devient ainsi le plus jeune et cinquième président du Sénégal dès le premier tour avec 54,28% des voix, et succède ainsi à Macky Sall. De la prison à la présidence, voici le portrait du nouvel homme fort du pays de la Téranga.

Par Mouleykatou SOULEYMANE (Stg)

Bassirou Diomaye Faye (Bdf) a été officiellement investi dans ses fonctions le mardi 2 avril 2024. Né le 25 mars 1980 à Ndiandiaye, un village de la commune de Ndiaganiao, dans le département de Mbour au Sénégal, le nouveau Président est issu d’un milieu modeste imprégné de valeurs éducatives et sociales.

Son parcours académique

Bassirou Diomaye Faye a grandi dans un environnement où l’importance de l’éducation était soulignée. Ses premières années d’études se déroulèrent à la mission catholique locale ainsi qu’au Cem de Ndiaganiao, établissement portant le nom de son grand-père, Makor Faye. Il a ensuite poursuivi ses études au Lycée Demba Diop de Mbour où il a brillamment obtenu son baccalauréat en 2000. Son parcours académique l’a conduit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, où il a décroché une maîtrise en Droit en 2004. Bdf a, par la suite, enrichi son cursus en obtenant un diplôme de l’École Nationale d’Administration (Ena) en 2007, avant de rejoindre la direction générale des impôts et domaines. C’est là qu’il va rencontrer Ousmane Sonko son mentor et allié, devenant l’un des membres d’un groupe d’inspecteurs des impôts ralliés à l’opposant.

Son parcours politique

En fin 2014, Bassirou Diomaye Faye émerge sur la scène politique avec la création du parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) d’Ousmane Sonko. Il était simple invité dans les réunions du bureau politique tout au début, avant d’être incontournable grâce à la pertinence de ses idées, de sa rigueur, surtout de sa production intellectuelle. Bdf devient rapidement le secrétaire général du parti en octobre 2022. Son rôle au sein du Pastef s’intensifie alors qu’il est responsable des cadres du parti et de la Diaspora, contribuant ainsi à son expansion à l’étranger, notamment en Europe.
Ancien inspecteur des impôts, Bassirou Diomaye Faye franchi discrètement les étapes dans l’ombre de son mentor Ousmane Sonko arrivé troisième de la présidentielle en 2019 et frappé d’inéligibilité en 2024 après trois ans de bras de fer avec l’ex-pouvoir de Macky Sall. Ousmane Sonko le désigne finalement comme son remplaçant dans la course présidentielle. Le nouvel homme fort du Sénégal n’avait jamais exercé le moindre mandat d’élu auparavant.
Cependant, son parcours politique est marqué par des épreuves. Arrêté le 14 avril 2023 et inculpé pour différents chefs d’accusation liés à ses critiques sur le traitement judiciaire des dossiers impliquant Ousmane Sonko, il est incarcéré à la prison du Cap Manuel à Dakar. Et pourtant, il était bien averti qu’il était dans le collimateur du président sortant Macky Sall. Mais Diakhar, signifiant celui qui ne peut avoir peur, répondait par ironie, «On ne peut arrêter la mer avec ses bras».
Sa libération, six jours après le lancement officiel de la campagne électorale pour la présidentielle de mars 2024, ne le freine pas dans sa détermination à défendre le projet politique du Pastef.

Sa personnalité

Bdf est le genre de personne qui s’oppose farouchement non seulement lorsqu’il n’est pas d’accord avec une idée ou une approche, mais aussi qui se range avec fidélité et loyauté lorsqu’une décision est prise fut-elle en contradiction avec la sienne. Il est un esprit brillant, très discret, froid dans l’analyse, cohérent dans les idées et sait exactement dans chaque situation donnée comment maîtriser ses sentiments. Bdf est un littéraire achevé, un lecteur assidu, un poète qui jusqu’à ce jour refuse de publier ses pérégrinations. Il tire inspiration de diverses œuvres littéraires, notamment de Cheikh Ahmadou Bamba, Spinoza, et Ameth Guissé. Reconnu pour son franc-parler et son aversion pour l’injustice, Bdf incarne les qualités d’un leader engagé et intègre. Ses critiques envers le régime de son prédécesseur Macky Sall témoignent de son courage et de sa détermination à lutter pour la justice sociale.

Sa vie privée

Le nouveau Président du Sénégal est un musulman fervent, polygame, marié à deux magnifiques femmes et père de quatre enfants. Sa première épouse, Marie Khone Faye, est la mère de ses quatre enfants. Le couple a trois garçons, dont l’un prénommé Ousmane en l’honneur d’Ousmane Sonko, et une fille. Sa seconde épouse, Absa Faye, n’a pas d’enfants avec lui. Bassirou Diomaye Faye est également un passionné d’arts martiaux et de cuisine, avec une préférence pour le plat « Attiéké ».

Son programme politique « Yoonu Dëgg »

Le programme du nouvel homme fort du Sénégal pour les 5 prochaines années visera à consolider les institutions démocratiques, à repenser le système judiciaire et à améliorer la gouvernance des ressources naturelles. Bassirou Diomaye Faye et son gouvernement entendent orienter toute leur énergie pour un accès sans entrave, de tous les Sénégalais, à une justice impartiale et indépendante dans un Etat de droit. L’Administration sénégalaise orientera ses efforts, exclusivement vers la satisfaction des usagers. L’autre grand défi réside dans la lutte hardie qu’il pense mener contre le détournement des deniers publics et contre la corruption et la concussion, dont la persistance est de nature à appauvrir le Sénégal et à le décrédibiliser sur la scène internationale. Pour éviter le risque d’asservissement économique de son pays, Bdf et les siens entendent engager une endogénéisation de l’économie en promouvant les entreprises privées nationales tout en s’ouvrant vers une coopération internationale multiforme, en permettant aux acteurs économiques sénégalais de penser à un partenariat gagnant-gagnant dans les marchés publics. Il souhaite repenser les critères de rationalité économique, en phase avec un modèle de développement endogène, de réconcilier leur industrie avec son artisanat, d’adapter la recherche aux besoins des populations, et de rapprocher la science des citoyens.
Le président de la République qu’il entend être, s’opposera à l’instrumentalisation de la justice et des forces de l’ordre, à l’intimidation d’opposants et de journalistes, à la répression brutale et à l’emprisonnement arbitraire. Le projet politique que Bdf repose aussi sur une éthique qui implique l’émergence des responsabilités, la paix, l’imagination, la refondation, l’innovation technologique, la souveraineté alimentaire et la redéfinition d’un avenir plus rassurant pour les jeunes et pour l’ensemble des citoyens Sénégalais. Leur projet politique reposera également sur la transformation d’une société juste, par le processus d’égalisation des conditions de vie sociale, par le développement de l’égalité politique et juridique, de l’égalité socioéconomique et de l’égalité culturelle.

Le Président Bassirou Diomaye Faye entend être le serviteur des sénégalais et compte s’appuyer sur toutes les compétences afin de mettre au service du peuple, le programme économique et social qui fera du Sénégal une nation prospère, solidaire et ancrée dans des valeurs fortes.

Sources: diomayepresident.org ; senego.com ; rts.sn

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru