EN STAGE DE PERFECTIONNEMENT À LA FERME KDK : Les filles de la Fondation Claudine Talon échangent avec les techniciens

3 ans ago | Written by
10 277 vues
0 0

EN STAGE DE PERFECTIONNEMENT À LA FERME KDK

Les filles de la Fondation Claudine Talon échangent avec les techniciens

Elles sont au total 69 filles de la Fondation Claudine Talon en stage depuis le 31 janvier 2020 à la ferme Kigani Dada de Kpéssou. Afin de s’enquérir de l’évolution du travail et du niveau de compréhension des stagiaires à une semaine de leur séjour, les responsables de la ferme notamment le directeur Séro Kora et ses collaborateurs ont eu une séance d’échange avec les stagiaires. C’était le vendredi 7 février 2020. La séance a permis au directeur de rappeler aux stagiaires les raisons de leur présence à Kdk et de leur distribuer leurs contrats de stage.

Samira ZAKARI

Elle doivent être à la fin de leur stage, en mesure de, « planifier la production, de conduire des animaux d’élevage, d’administrer des soins vétérinaires aux animaux en fonction de l’espèce en cas de maladie, de gérer une unité de production et d’organiser leur temps de travail », a fait savoir le directeur de la ferme Kdk Séro Kora au cours de sa rencontre avec les stagiaires. Un stage qui survient après leur formation théorique au Collège Privé d’Enseignement Technique Agricole de Koberside International
à Kpomassè.

Selon Séro Kora, ces objectifs de stage suscités plus haut doivent être impérativement atteints avant de prétendre bénéficier d’une attestation à la fin. Un contrôle de connaissance sera donc organisé à la fin pour tester le niveau des filles sur les notions qu’elles auront à acquérir à la ferme Kdk.

Cette séance riche en donner et recevoir a permis aux stagiaires de poser des questions de compréhension aux techniciens des différentes sections sur les observations qu’elles ont eu à faire depuis leur arrivée. Des questions auxquelles des réponses ont été apportées par les techniciens sous l’œil attentif du superviseur de la ferme Takou.

Toujours pendant cette rencontre d’échange, les contrats de stage ont été délivrés aux filles. A ce niveau, il faut dire qu’à la fin du stage, une note sera attribuée à chaque stagiaire en fonction de son comportement et de son assiduité au travail. Ainsi, selon les clauses du contrat de stage, chaque fille est tenue responsable des actes qu’elle aura à commettre. Ce qui n’engage en aucun cas la Fondation Claudine Talon et le Centre de formation qui les a envoyé. Après lecture minutieuse du contrat, chaque stagiaire a signé l’engagement qui décharge le centre Koberside International et la Fondation de toute responsabilité en cas d’incidents.

Article Categories:
A la une · Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru