ENSEIGNEMENTS MATERNEL ET PRIMAIRE DANS LE BORGOU : Les promoteurs d’établissements privés mieux informés sur le décret N°2007-279 du 16 juin 2007 . L’appui de Dedras Ong salué

1 mois ago | Written by
2 579 vues
0 0

Une séance de sensibilisation a été organisée, le mardi 18 juin 2024, au profit des acteurs des établissements d’enseignement maternel et primaire privés du Borgou sur le contenu du décret N°2007-279 du 16 juin 2007. Ce décret prend en compte les conditions générales de fonctionnement de ces établissements scolaires. La séance s’est déroulée dans la salle de conférence de la Direction Départementale des Enseignements Maternel et Primaire (Ddemp) du Borgou. Elle a été possible grâce à l’appui de Dedras Ong.

Jean-Baptiste FAMONMI (Stg)

Ils sont désormais bien outillés, ces acteurs des établissements d’enseignement maternel et primaire privés, sur le contenu du décret N°2007-279 du 16 juin 2007. Ce décret fixe les conditions générales de création ou d’ouverture, d’extension, de scission, de jumelage, de transfert, de fermeture, de changement de dénomination et de fonctionnement des établissements privés des enseignements maternel et primaire en République du Bénin. L’objectif global de cette séance de sensibilisation au profit des promoteurs de ces établissements scolaires est de leur faire approprier le contenu de ce décret. Les participants ont eu droit à des explications sur les dispositions contenues dans ledit décret.

Le Chef service établissements privés à la direction de l’enseignement primaire au ministère, Germain Adjagbé, a fait savoir que leur tournée sur le terrain fait suite à plusieurs déviances. Le résultat de plusieurs réflexions a permis également de dénicher que le décret sur lequel repose le fonctionnement des établissements privés date de très longtemps et a été vulgarisé une seule fois. «Le décret a été pris en 2007 et c’est en 2008 qu’il a été vulgarisé», a-t-il précisé. Germain Adjagbé attend de cette rencontre que «les promoteurs et les directeurs d’établissements maternel et primaire privés respectent au mieux les textes qui régissent la création, l’ouverture, l’extension, la scission, le jumelage, le transfert, la fermeture, le changement de dénomination et le fonctionnement des établissements maternel et primaire privés au Bénin». Il a, pour finir, fait savoir qu’après plusieurs créations d’établissements privés, avec le Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (Memp), il a été décidé d’aller vers les promoteurs afin de les sensibiliser.

À son tour, le chargé de l’éducation à Dedras Ong, Jean-Pierre Seni, a remercié les participants pour avoir répondu présent à cette séance. Il a, par ailleurs, fait savoir que Dedras Ong a plusieurs programmes et fait de l’éducation l’une de ses priorités. «Nous avons connaissance des irrégularités sur le terrain et il serait bon d’anticiper, de sensibiliser les acteurs pour que nous puissions être à jour vis-à-vis des textes», a-t-il indiqué. Ainsi, il a souligné que c’est dans ce cadre que Dedras Ong a accompagné le ministère des Enseignements Maternel et Primaire pour l’amélioration du système éducatif.

À son tour, le représentant du Ddemp du Borgou, Sèdégbé Denagbé, a invité les promoteurs et responsables d’établissements privés présents à profiter des connaissances reçues pour améliorer leur manière de fonctionner. Sèdégbé Denagbé a souhaité que cette séance soit restituée au niveau des autres établissements.

Pour ce qui est des promoteurs d’établissements privés, notamment Maxime Gnantonou et John Mikael N’Kouei, motivés à participer à cette séance de sensibilisation pour s’informer, ils ont tiré d’énormes profits. Selon leurs dires, en dehors d’avoir été une séance de sensibilisation, elle a été une séance de renforcement de capacités et d’approfondissement de connaissances. Pour eux, la séance a permis de lever toute équivoque sur ce décret.

Après cette étape de sensibilisation, il sera effectué un contrôle dans les différents établissements pour s’enquérir du respect de ce décret. La délégation du Borgou continue sa tournée sur N’Dali, Kandi avant de finir par Malanville.

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru