ENTRETIEN BILAN DE LA RÉFORME DU SECTEUR DE LA DÉCENTRALISATION : Le plus jeune maire du Bénin parle des acquis d’une réforme salvatrice

1 an ago | Written by
14 852 vues
0 0

L’équipe de Bénin Daabaaru Tour a bravé 47km de route délabrée entre Nikki et Kalalé pour tendre son micro au maire de la commune de Kalalé, dans le cadre de la 3ème édition de Bénin Daabaaru Tour. Comme dans la cinquantaine de communes parcourues, il a été question avec le maire Tidjani Bani Chabi de Kalalé, du bilan de la réforme du secteur de la décentralisation, un an après sa mise en application. Une réforme très appréciée par le plus jeune maire du Bénin, qui se dit également satisfait du coup de pouce qu’apporte la Secrétaire Exécutive (S.e) dans la mairie.

Florent YAMA (Stg)

Le maire de la commune de Kalalé, Tidjani Bani Chabi a reçu à bras ouverts les changements opérés dans la gestion de l’administration communale depuis l’installation des S.e. De nombreux citoyens ont très tôt interprété la réforme dans le secteur de la décentralisation, chacun, comme il l’entend.

Cependant, le maire de Kalalé qui ne se voit pas avide de pouvoir, salue cette réforme. « La commune de Kalalé est une commune agrosylvo-pastorale, c’est ce qui fait la fierté de ses fils et filles. Lorsque nous nous engageons pour servir cette commune-là, ce ne sont pas les pouvoirs qui nous intéressent. C’est comment nous allons exploiter cette potentialité pour servir les populations, c’est ça le plus important pour nous, en tant qu’élu », a-t-il déclaré.

Au sujet de la réforme

De ses propos, le premier citoyen de Kalalé, ville frontalière du Nigéria, se range du côté des initiateurs de cette réforme. Grâce à cette nouveauté, les administrations communales ont changé de visage. C’est pourquoi il soutient que « le Chef de l’État a eu raison d’opérer cette réforme pour que désormais les communes puissent prendre leur envol ». Les avis selon lesquels le maire perd de ses pouvoirs au détriment du S.e, ne seraient pas fondés. L’édile de la ville a précisé que « Le secrétariat exécutif tel que défini par le code de l’administration territoriale, ne décide pas, il exécute. C’est nous qui décidons et nous remettons au secrétariat exécutif pour pouvoir mettre en œuvre ce que nous avons décidé ».

A en croire le maire, « En une année, on ne saurait parler d’abord de bilan perceptible de la réforme. Comme résultat actuellement de la réforme, c’est en termes de l’élaboration du budget. Je pense que pour la première fois, nous avons présenté un budget à la préfecture qui n’a pas eu de reproches. Ça c’était à l’actif du secrétariat exécutif ». C’est une prouesse que Tidjani Bani Chabi a reconnu devoir au travail de la Secrétaire Exécutive de la commune. Un trait positif en termes de bilan de la réforme dans son administration. L’autre avantage, à l’en croire, est que « la présence de la S.e fait que j’ai la liberté d’exercer mes activités politiques sans avoir trop de pression au niveau de l’administration ». Un soulagement pour l’homme.

De sa relation avec la S.e

Depuis la prise de fonction de la Secrétaire Exécutive, l’autorité communale rassure que les choses vont bon train. C’est un bon climat qui règne entre lui et la S.e. « Tout se passe bien depuis l’arrivée de la S.e, nous n’avons pas rencontré de problèmes. Au niveau de la mobilisation des ressources par exemple, malgré les difficultés on est même allé au-delà, ce qui prouve que tout fonctionne bien au niveau de la commune », a-t-il rassuré.

Sur un autre plan, le maire espère que les travaux de bitumage de la route menant dans sa commune puissent être entamés. Un acte qui permettra selon lui, de révéler Kalalé et pourquoi pas, de la hisser au rang des communes à statut particulier du Bénin.

Article Categories:
A la une · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru