FLAMBÉE DES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES AU BÉNIN : Voici les dispositions prises par le gouvernement

2 ans ago | Written by
37 666 vues
0 0

La ministre de l’industrie et du commerce, Alimatou Shadiya Assouman a échangé, le jeudi 10 mars 2022, avec les grossistes et responsables des grandes surfaces alimentaires de Cotonou. Cette rencontre s’est axée principalement sur la flambée des prix des produits de première nécessité. Ainsi, l’objectif était d’envisager les mesures qui s’imposent afin de soulager la souffrance des béninois. La séance a connu la présence de Aristide Médénou, Nicolas Yenoussi et Issa Idrissou respectivement Directeur Général (Dg) de l’économie, Directeur Général des Impôts (Dgi) et Directeur de la législation et des relations internationales de la douane.

Au cours de la rencontre, les responsables à divers niveaux ont exposé les efforts que fournit le gouvernement pour faire baisser la tension sur le marché. Selon le représentant de l’administration douanière, Issa Idrissou, il n’y a presque pas eu de variation de la Tva liée aux autres produits de grande consommation tels que le lait, l’huile, le sucre et bien d’autres. À l’en croire, il a fallu rappeler les importateurs de motos à l’ordre pour voir les prix revenir à des proportions raisonnables. « Donc en dehors de la hausse du fret qui est un phénomène exogène, il n’est pas juste de faire croire que le gouvernement ne fait rien pour soulager les consommateurs… », s’est-il désolé.

Ernest Gbaguidi, président de ‘’Bénin Santé et Survie du Consommateur’’ qui a porté la voix des consommateurs, a apprécié à sa juste valeur les efforts du gouvernement, et souhaite que les opérateurs économiques jouent véritablement leur partition afin que le marché de la consommation soit moins tendu pour tout le monde.

En prenant la parole, la ministre de l’Industrie et du commerce s’est dite désolée du fait que les effets positifs attendus ne se font pas ressentir sur le terrain. Notamment au niveau du riz importé. Car, selon elle, « entre janvier et février 2022, tout le stock au Port autonome de Cotonou est dédouané avec un taux forfaitaire de la Taxe sur Valeur Ajoutée (Tva) ». Selon l’autorité ministérielle , la spéculation doit cesser, et chacun doit apporter sa contribution pour que les consommateurs profitent des mesures palliatives mises en œuvre par le gouvernement de la rupture. Elle a, pour finir, invité au respect de la législation en vigueur notamment l’affichage des prix pour une bonne transparence dans les transactions. « Car dès la semaine prochaine, le contrôle sera renforcé sur le terrain et les contrevenants subiront la rigueur de la loi », a-t-elle prévenu.

Daniel KOUAGOU

Article Tags:
Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru