FORMATION A PARAKOU : Des ambassadeurs de la sécurité routière outillés

3 ans ago | Written by
3 520 vues
0 0

FORMATION A PARAKOU

Des ambassadeurs de la sécurité routière outillés

Ils étaient une cinquantaine, ces élèves venus des collèges et lycées publics comme privés de la commune de Parakou, à recevoir dans la soirée du mercredi 3 avril dernier une formation sur la sécurité routière. C’est une initiative de l’Organisation Non Gouvernementale Young And Developpment (Ong-Yad) qui est à sa première édition. Elle a été appuyée par la police républicaine, le centre national de sécurité routière (Cnsr) du septentrion et l’Organisation Non Gouvernementale Feu Vert.

Wahabou ISSIFOU

Lutter contre l’insécurité routière et faire prendre conscience aux élèves afin qu’ils l’enseignent également à leur entourage, c’est le but de cette formation qui a regroupé plusieurs élèves représentants une quarantaine de collèges et lycées de Parakou. Ainsi avec une attention toute particulière, ces ambassadeurs ont été outillés sur les rudiments de la sécurité routière. Des notions de base aux principales infractions au code de la route en passant par le comportement que doit avoir le conducteur sur la route, les différentes règles de priorités, les croisements et dépassements, les cas de limitations obligatoires de vitesse, les différentes sortes de distances en circulation et le secourisme élémentaire, et la conduite à tenir face à un accident, aucun aspect de la sécurité routière n’a été occulté.

Dans une atmosphère bon enfant, les ambassadeurs ont pu être éclairés sur des points d’ombres grâce aux représentants de la police républicaine, du centre national de sécurité routière et l’Organisation Non Gouvernementale Feu Vert.

Pour Amina Océni, responsable du département civisme de l’Ong Young And Developpment, ces élèves représentent les ambassadeurs de la sécurité routière et ils reçoivent la formation pour ensuite l’administrer à leurs camarades une fois au retour dans leurs collèges respectifs afin de toucher un plus grand nombre. « Nous avons remarqué que la plupart des personnes qui sont sujette à des accidents sont des élèves et les jeunes. Et la cible qui est la plus accessible actuellement, ce sont ces jeunes qui sont en train de grandir », a-t-elle expliqué pour justifier le choix des élèves. « On a l’assurance qu’ils peuvent transmettre cet enseignement à ceux qui sont autour d’eux…C’est plus pour assurer la jeunesse », a-t-elle indiqué pour finir.

Bienvenu Orou Kobourou, directeur exécutif de l’Ong Feu vert ne dira pas le contraire en précisant que leur objectif est de lutter contre l’insécurité routière. Voilà pourquoi l’Ong a décidé d’accompagner son homologue dans cette initiative.

Le commissaire adjoint du premier arrondissement de Parakou, Abdou Madjidou Djibo, a dans son intervention, appelé les ambassadeurs à mettre en pratique et en application tous les enseignements reçus pour ne pas tomber dans les mailles de la police républicaine.

« Ma présence en ces lieux traduit l’importance de la formation que l’Ong Young And Developpment a donné aux élèves dans le cadre de la sécurité routière. L’Ong est en train de nous appuyer dans le travail que nous faisons. L’Ong nous accompagne pour l’obtention des résultats du Cnsr », a indiqué Hilaire Affoukou, chef annexe Cnsr Nord. Pour lui, c’est l’enfant qui devient l’adulte et cette formation vient à point nommé car c’est le souhaitée du Cnsr. Il n’a pas manqué d’inviter les autorités politico-administratives et les bonnes volontés à soutenir les Ong qui accompagne le Cnsr.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.