IMPRATICABILITE DES ROUTES DE LA CITE DES KOBURU ET PROMESSE NON TENUE DE PATRICE TALON : Parakou a besoin de rues aménagées et non d’une liste de voies à réhabiliter

9 mois ago | Written by
5 584 vues
0 0

Suite à notre article publié le 6 septembre dernier, dénonçant l’état piteux dans lequel végète la ville de Parakou malgré la promesse du Chef de l’État d’aménager toutes les rues depuis trois ans, la toile a été inondée d’une liste de rues que prendrait en compte la phase 2 du projet asphaltage. Cette attitude prouve à suffisance que le gouvernement pèche contre la ville de Parakou et qu’il est en perte d’arguments.

Parakou n’a pas besoin d’une liste de rues à bitumer mais de rues déjà bitumées comme à Ouidah, Porto-Novo, Abomey, Lokossa et autres. Et ces villes n’ont pas attendu la deuxième phase pour avoir autant de kilomètres du même projet asphaltage. Il faut arrêter la masturbation intellectuelle et cesser de prendre les populations pour des « moutons ». Elles comprennent très bien ce qu’il se passe et ne font que subir la démission, l’incapacité et le manque de courage de leurs cadres qui semblent avoir troqué leur honneur et le bien-être des populations contre leurs postes.
Si la parole du Chef de l’État représente quelque chose pour lui-même, si les populations de Parakou représentent quelque chose pour lui comme tous les béninois, Patrice Talon doit tenir sa promesse vis-à-vis de Parakou avant la fin de son mandat. Au cas contraire, chacun saura situer les responsabilités à son niveau.

La Rédaction

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru