INONDATIONS AU KENYA : Plus de 228 morts et 212 000 déplacés

2 mois ago | Written by
2 364 vues
0 0

 

Le dimanche 5 avril 2024, le Kenya a annoncé un nouveau bilan d’au moins 228 morts suite à une série d’inondation. Ces chiffres représentent le point fait depuis le mois de mars. Cependant, les facteurs météorologiques se montrent encore très menaçants, bien que le pays ait échappé à la furie du cyclone Hidaya, qui, samedi 4 avril 2024, a ravagé les côtes de la Tanzanie et les siennes.

Issihako ZIME LAFIA (Stg)

Des inondations dues aux intempéries au Kenya ont fait au moins 228 morts, 72 personnes disparues et plus de 212 000 personnes déplacées depuis le mois de mars 2024. Alors que le monde se remet du passage dévastateur du cyclone Hidaya, le Kenya demeure enveloppé dans un voile de tristesse et de désolation. Selon les informations relayées par France 24, des inondations impitoyables et des glissements de terrain ont déchiré des familles et des communautés entières, laissant derrière elles un paysage de désolation.

Face à cette calamité sans précédent, les autorités kényanes font appel à la solidarité nationale et internationale. Les précipitations continuent d’affluer, menaçant d’aggraver encore davantage la situation déjà critique. Les risques de maladies hydriques planent sur les populations déplacées, accentuant le spectre d’une crise humanitaire de grande ampleur.

Pourtant, au milieu de cette tourmente, des actes de bravoure et de solidarité émergent. Des efforts héroïques sont déployés pour secourir les victimes et apporter un réconfort bienvenu. A en croire la source, les organisations humanitaires et les bénévoles se mobilisent pour répondre à l’appel pressant du devoir. Mais le chemin vers la reconstruction sera long et ardu, exigeant une coopération internationale soutenue et des mesures préventives pour atténuer les effets dévastateurs des changements climatiques.

Alors que le Kenya se remet des ravages de cette tragédie, il reste une leçon poignante à tirer de la fragilité de la planète et de la nécessité impérieuse d’agir ensemble pour prévenir ces phénomènes à l’avenir.

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru