JOURNÉES DE COHÉSION SOCIALE ET DU VIVRE-ENSEMBLE À NIKKI : Les Pays-Bas et le Pnud responsabilisent les populations

2 semaines ago | Written by
1 793 vues
0 0

La commune de Nikki dans le département du Borgou, accueille depuis le lundi 6 mai 2024, les journées de cohésion sociale. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Renforcement de la cohésion sociale, à la Prévention de l’Extrémisme Violent et à la Lutte contre les Conflits liés à la Transhumance (Pacoso-Pev-Lct). Ceci avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud), du gouvernement béninois et du financement du Royaume des Pays-Bas.

Wilfried AGNINNIN

Ces journées visent à sensibiliser les populations sur les comportements citoyens et attitudes à adopter pour promouvoir la paix, le vivre-ensemble et la cohésion sociale. Ainsi, au cours de la journée du mercredi 8 mai 2024, plusieurs activités de sensibilisation des populations ont été menées. Il s’agit de la formation aux gestes de premiers secours ; sécurité incendie et évacuation aux profits des associations de conducteurs de taxi-moto, tricycles, conducteurs de taxi et transporteurs, transporteurs d’hydrocarbures et populations ; course hippique et remise de prix aux meilleurs cavaliers et la remise de kit de premiers secours au Groupement National des Sapeurs Pompiers (Gnsp) de Nikki. De même, les participants ont bénéficié des dépistages du diabète, d’hypertension artérielle, de l’hépatite B et C avec une prise en charge gratuite. A chaque activité, les populations et les leaders religieux sont sensibilisés et responsabilisés sur les valeurs du vivre-ensemble, la production et la diffusion de discours de tolérance.
Anouk Baron, ambassadrice adjointe du Royaume des Pays-Bas au Bénin, a, dans son intervention, fait savoir que l’extrêmisme violent existe aussi dans son pays, mais au Bénin, il y a des particularités. «Et dans ce contexte, comment vivre-ensemble ? Et c’est important pour nous les Pays-Bas de mieux comprendre ce phénomène et d’aider l’État béninois à y faire face. La volonté politique de l’État béninois que je vois ici aujourd’hui, est très importante», a-t-elle déclaré. C’est pourquoi les Pays-Bas accompagnent le Bénin avec le partenaire qu’est le Pnud dans ses efforts pour renforcer la paix durable dans un contexte difficile au Nord-Bénin. C’est également une manière pour eux, de faciliter aux populations les services sociaux de base.

Dans son intervention Dr Ibouraïma Yankpe Gbere, représentant du Représentant Résident du Pnud au Bénin a passé en revue les nombreuses actions déjà menées par le projet dans les quatre départements du nord-Bénin sur la cohésion sociale et la paix durable. «Les activités prévues vont permettre le brassage entre les forces de sécurité et les populations pour le renforcement de la cohésion sociale et pour la co-production de la sécurité», a-t-il fait remarquer. Il a aussi saisi l’occasion pour remercier le gouvernement béninois pour tout ce qu’il fait dans la promotion de la paix au sein des communautés.

Pour le représentant du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Adamou Aba Bagnan, le Pacoso-Pev-Lct vient à point nommé au regard des résultats obtenus depuis son lancement le 17 février 2023. Car, il vient combler les attentes des populations en matière du renforcement de la cohésion sociale et du vivre-ensemble. «Je voudrais dire merci au gouvernement du Royaume des Pays-Bas pour l’appui et l’accompagnement qu’il apporte au Bénin à travers ce projet qui contribue à semer et à entretenir les graines de la paix et de la cohésion sociale. Je salue également la bonne coopération du Programme des Nations Unies pour le Développement et à travers le team leader chargé de la gouvernance dont le leadership contribue considérable à faire avancer le projet et à faciliter son impact sur le terrain», a-t-il reconnu. Adamou Aba Bagnan n’a pas manqué de formuler quelques suggestions pour l’atteinte des objectifs. «Les populations cibles souhaitent que le projet les accompagne jusqu’à la base. Que le projet ne s’arrête pas au niveau communal, que le projet aille au niveau arrondissement et village où quartier de ville pour appuyer les efforts des élus communaux», a souhaité le représentant du ministre.


Le Représentant du préfet du Borgou Sanni Bio Bayé et celui du maire de Nikki ont salué l’initiative de ce projet au profit de leurs populations. Ils ont exprimé leur disponibilité à accompagner ses activités pour une paix durable dans la Borgou. De son côté, la coordinatrice du Pacoso-Pev-Lc, Sakinatou Bello a invité les populations à massivement effectuer le déplacement pour suivre les différentes activités.


Il faut rappeler que les activités de ces journées de cohésion à Nikki prennent fin le vendredi 10 mai 2024. Les autorités ont également rendu visite à l’empereur de Nikki qui a d’ailleurs salué l’initiative.

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru