JUBILÉ DE CRISTAL DU CENTRE SANCTA MARIA DE PARAKOU : Une messe pour lancer l’année jubilaire des 15 ans d’existence du centre

1 an ago | Written by
4 721 vues
0 0

 

L’enceinte du Centre de Diagnostic Médical (Cdm) Sancta Maria de Parakou a servi de cadre, le jeudi 11 février 2021, a une messe entrant dans le cadre de la 29e édition de la Journée Mondiale des Malades (Jmm). Elle a été célébrée par le père Ernest Déguénonvo, vicaire général et coordonnateur des services de santé de l’archidiocèse de Parakou en présence de dix autres prêtres, de la soeur Directrice du centre Elfried Adjinacou et ses collaborateurs, des malades et des populations. Cette messe a permis à l’imposition des mains, l’onction aux malades et au lancement de l’appel à dons pour le fonds de solidarité à l’endroit des indigents du centre.

Wahabou ISSIFOU

«Un seul est votre maître et vous êtes tous des frères». C’est le thème de la 29e édition de la Journée Mondiale des Malades célébrée tous les 11 février de chaque année. Au Centre de Diagnostic Médical Sancta Maria de Parakou, une messe a été dite.

Photo de famille du personnel

Dans son homélie, le père Jonathan Capo-Chichi, recteur du sanctuaire eucharistique Christ Rédempteur de l’Homme de Zongo à Parakou, a adressé un message axé sur le thème de la journée donné à l’église par le Pape François. Pour lui, la confiance est la base de toute prestation médicale, « donc, le malade doit avoir confiance au médecin et le médecin doit également avoir confiance au malade. Cela permet une bonne collaboration». Il a précisé que tout le monde fait l’expérience de la souffrance, et en se référant à Saint Job qui s’est écrié en disant que “la vie d’un Homme sur terre est une corvée”, l’homme de Dieu a fait savoir que Dieu a souci de l’Homme, «Dieu n’abandonne pas l’homme, Dieu ne se désintéresse pas de la souffrance de l’Homme. Il a vu nos misères, il est venu jusqu’à nous, il a pris sur lui nos misères, et il a souffert, c’est pourquoi il guérissait beaucoup de malades». Le père Jonathan Capo-Chichi a enfin invité chaque Homme à avoir compassion envers ses frères et sœurs.

Soeur Directrice du centre Elfried Adjinacou

La soeur Directrice du centre Elfried Adjinacou n’a eu que des mots de remerciements à l’endroit de tous ceux qui ont effectué le déplacement de ces lieux afin d’assister à cette célébration qui marque le début des activités du jubilé des 15ans de création du Cdm Sancta Maria. Pour elle, cette journée est commémorée pour témoigner de leur sympathie et de la proximité de l’église à toutes les personnes souffrantes sans distinction de sexe, de race et de religion. Elle n’a pas manqué de dire ses gratitudes aux pères aumôniers des hôpitaux et la pastorale des malades des paroisses. Elle a, pour finir, souhaité un prompt rétablissement aux malades présents. «Soyez rassuré de l’amour de Dieu et de son Église. Lui le grand médecin, il vous redonnera force et vivacité», a-t-elle martelé.

Les fidèles et malades présents

Il faut rappeler que les fonds qui seront constitués des dons libres et volontaires sont ouverts jusqu’à la fin de l’année 2021. Le Centre de Diagnostic Médical Sancta Maria de Parakou compte sur la générosité, la bonté du coeur et l’amour de tous pour les personnes souffrantes, celles qui compte tenu de leur revenu n’arrivent pas à s’acquitter du minimum de charges que demande une consultation ou une exploration fonctionnelle.

A noter également que le Centre de Diagnostic Médical Sancta Maria est un centre à caractère social de l’archidiocèse de Parakou qui rend d’énormes services à la population du Bénin en général et à celle de Parakou en particulier en examen paramédicaux depuis 2006.

Article Categories:
A la une · Religion · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.