MARIAGE AU BÉNIN : Les préalables à observer chez les musulmans et les chrétiens

3 mois ago | Written by
7 288 vues
0 0

Le mariage est l’union entre deux personnes qui partagent la même vision. Chez les musulmans et les chrétiens, des préalables s’avèrent indispensables avant de se mettre en couple. Cela permet aux futurs mariés de se faire confiance, s’aimer avant de s’engager dans la vie matrimoniale.

Lucresse OKOUIDJO (Stg)

Se marier nécessite des préalables. Ces préliminaires sont diversement appliqués chez les chrétiens et musulmans.
Fatouma Yacoube, Juriste et Doctorante en droit privé à l’université de Parakou définit le mariage en ces termes, «selon la doctrine de Portaliste dans le code civil, c’est la société de l’homme et de la femme qui s’unissent pour perpétuer leurs espèces afin de s’aider mutuellement à porter le poids de la vie ». Il est important de se préparer avant de se marier. Pour Nicodème Adjassoho Berger catholique à Parakou, «les préalables avant le mariage sont l’aspect sanitaires chez les futurs époux (la compatibilité sanitaire), le mariage coutumier (connaissance et dot pour la fiancée) et le mariage civil».

En Islam, le mariage est un acte qui vient après la dot. Le secrétaire général du conseil des Imams de Parakou Assouma Seïdou a fait savoir que «le mariage survient après la dot en islam, les deux parents doivent se connaître et décider de la date du mariage. Une fois la date fixée, le mariage se célèbre obligatoirement dans le quartier où réside la femme». Dame Thérèse, mariée dans une église évangélique a notifié que «le mariage est une institution divine, une grâce et une bénédiction. C’est une école, une vie, un voyage avec celui que notre cœur a choisi». Elle ajoute par ailleurs que «les préalables avant le mariage c’est avoir 18 ans au moins, remplir les bilans prénuptiaux, avoir un domicile, les formalités du mariage coutumier (dot) ». Néanmoins, les problèmes peuvent survenir dans le mariage lorsqu’il y a «absence de dialogue, l’intolérance, l’infidélité et l’incompréhension entre les mariés» souligne Valentin Bogninou marié et fidèle catholique.


Le mariage est un voyage qui nécessite la tolérance, la compréhension et la patience. Il faut beaucoup de sacrifice afin de garder la flamme de l’amour.

Article Categories:
A la une · Actualité · Religion · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru