GROSSESSES PRÉCOCES DANS LA DONGA : Les causes d’un phénomène en pleine expansion . 655 cas enregistrés en 6 mois

2 ans ago | Written by
3 989 vues
0 0

 

Les grossesses précoces en milieu scolaire et en atelier d’apprentissage dans le département de la Donga sont de plus en plus récurrentes ces dernières années. Au cours de cette année 2020, 655 cas ont été enregistrés entre janvier et juin selon les informations publiées sur le site d’information Banouto. De même, 14 359 accouchements ont été enregistrés dans l’ensemble du département. Par contre, pour le compte de l’année écoulée plus de 1000 bébés sont nés de parents mineurs dans la même période. Dans un article publié sur le site internet de Plan International, « Près de 16 millions de filles âgées de 15 à 19 ans mettent au monde des enfants chaque année. 70 000 adolescentes, par an, meurent des suites de complications de la grossesse et de l’accouchement ».
Les causes des grossesses précoces sont multiplies. Ainsi, l’on peut évoquer entre autres, le manque d’information et d’éducation sexuelle, les mariages forcés et précoces, les violences et abus sexuels, les tabous liés à la culture et le manque d’accès aux méthodes contraceptives.
La maternité précoce a des conséquences néfastes non seulement pour la mère, mais aussi et surtout pour l’enfant ainsi que sur le développement de leur communauté et du pays tout entier. De ce fait, la santé de la mère et de l’enfant sont fragilisées pour cause de leur immaturité. Les grossesses précoces conduisent également à la déscolarisation. D’après une étude menée par Plan international et publiée sur leur site internet, « 58 % des filles ne retournent jamais ou rarement à l’école après avoir eu un enfant. Ce chiffre augmente lorsque les filles sont aussi mariées ».

Pour lutter efficacement contre les grossesses des mineurs, il est impérieux que les organisations et institutions intervenant dans le domaine de la santé sexuelle ainsi que l’État central redoublent d’ardeur dans la sensibilisation des parents et de leurs enfants.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.