OBTENTION DU PERMIS A2 ET PORT DE CASQUES : Après Djougou, le Cnsr Zone Nord sensibilise les conducteurs de taxis-motos de Parakou

2 ans ago | Written by
16 583 vues
0 0

 

Le Centre National de Sécurité Routière (Cnsr) Zone Nord est soucieux de la sécurité des usagers de la route. À cet effet, il a entamé depuis quelques jours une campagne de sensibilisation des deux et trois roues motorisées sur l’obtention du Permis de conduire et le port de casque. Ainsi, après la commune de Djougou la semaine dernière, les cadres du Cnsr Zone Nord ont poursuivi la sensibilisation à Parakou depuis le mercredi 27 avril.

Pour le Chef Annexe du Cnsr Zone Nord Hilaire Affoukou, c’est une activité qui se mène tous les ans en direction des conducteurs de deux et trois roues afin de les conscientiser sur les notions du Code de la route. « Nous avons mis l’accent sur les fonctions du casque, parce qu’on a constaté que les gens s’amusent toujours à se mettre sur la tête des casques inappropriés. », a-t-il indiqué en précisant que cette sensibilisation a été faite en lien avec l’excès de vitesse. « Et c’est après, quand ils ont pris conscience de l’importance du port du casque et l’importance du respect de la limitation de vitesse, qu’on les a conduit tout doucement à comprendre le pourquoi, il faut forcément avoir le permis de conduire pour professionnaliser leur métier.», a ajouté le spécialiste de la sécurité routière. C’est à travers cette action que, selon Hilaire Affoukou, les autorités au sommet de l’Anatt et le gouvernement pourront soutenir la subvention de l’obtention du permis A2, ceci en collaboration des auto-écoles.

Présent à la séance de sensibilisation, Hubert Tchokponhoué, Chef Annexe Anatt Borgou, a martelé qu’il est vraiment important aux conducteurs de taxis-motos d’obtenir le permis de conduire catégorie A2. « C’est la cible la plus importante et par rapport à cette cible, on est sûr que l’information ira presque à tout le monde.», a-t-il fait savoir en indiquant que les sensibilisations vont se poursuivre pour aboutir à la répression.

Les conducteurs de taxis-motos ont salué l’initiative du Cnsr et ont promis faire diligence pour se mettre au pas dans les plus brefs délais.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru