PARAKOU/QUESTION DES « BUNU » OU FORCES OCCULTES EN MILIEU TRADITIONNEL BAATONU : Des tradipraticiens du Borgou-Alibori parlent de ces puissances

1 an ago | Written by
16 419 vues
0 0

Le samedi 28 janvier 2023, des tradipraticiens venus des départements du Borgou et de l’Alibori ont animé une conférence mensuelle qui vise la promotion de la culture Baatonu. Cette conférence-débat qui a eu lieu à Komiguéa dans la commune de N’Dali a été organisée par Pascal Méré Orou alias Sounon Faabagui, Président des guérisseurs traditionnels du département de l’Alibori.

« De la question des Bunu ou forces occultes en milieu traditionnel Baatonu : ces techniques de guérison des malades de tous genres », c’est le thème qui était au cœur des préoccupations. Au cours de cette rencontre, les praticiens ont démontré aux participants comment les forces occultes peuvent guérir les malades d’une manière miraculeuse.

Pour Pascal Méré Orou alias Sounon Faabagui, Président des guérisseurs traditionnels du département de l’Alibori, la modernité, l’avènement du christianisme et de l’islam ne doivent pas faire disparaître la culture africaine notamment celle du peuple Baru Tem. A l’en croire, la culture constitue le socle et la racine d’un peuple. Revenant sur la question des Bunu ou forces occultes en milieu traditionnel Baatonu, Sounon Faabagui a rassuré que des techniques simples de guérison des malades et tout autre problème existent grâce à ces forces invisibles. Selon lui, l’on peut adorer ces vodoun et prier son Dieu à l’église où à la mosquée. Tour à tour, les autres tradipraticiens présents ont expliqué comment ils communiquent avec ces puissances pour opérer des miracles. A la fin de la séance, ils ont invité chacun à s’attacher à sa culture.

Il faut souligner que la modération des débats a été assurée par le sage Bio Alou Michel Sabi Baraga. La conférence s’est déroulée en présence du chef suprême des guérisseurs traditionnels du Bénin Ousmane Orou Goura alias Dinan Yemian Toukosari, des têtes couronnées, sages et notables du Borgou et de l’Alibori.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru