PASSATION DE CHARGE À LA COUR CONSTITUTIONNELLE : Razaki Amouda passe le témoin à Dorothé Sossa

1 an ago | Written by
9 132 vues
0 0

Le tout nouveau Président de la Cour Constitutionnelle (Cc) du Bénin, le professeur Dorothé Sossa, est officiellement investi dans ses fonctions. La cérémonie consacrant son intronisation s’est déroulée le mercredi 7 juin 2023, au siège de l’institution à Cotonou. En présence des membres sortant et ceux entrant, Razaki Amouda, Président de la sixième mandature a transmis le maillet à son successeur, Dorothé Sossa.

À la suite des allocutions du Secrétaire Général (Sg) Gilles Badet et du Président sortant Razaki Amouda de la Cc, le nouveau patron des sept sages a reçu ses nouveaux attributs. Le bilan de la sixième mandature présenté à tous les conseillers anciens comme nouveaux, a été jugé positif. Après cet exercice, la signature des documents relatifs à la passation de charges et la remise de maillet ont été effectives. Le désormais ex-président Razaki Amouda a durant son discours, rendu hommage à son prédécesseur le Professeur Joseph Djogbénou.

Prenant la parole, le nouveau Président Dorothé Sossa, a, de son côté d’abord, rendu hommage à la première présidente de la haute juridiction, Elisabeth Pognon, puisque c’est ce mercredi 7 juin que la Cc célèbre ses 30 années d’existence. Il s’est ensuite, porté garant de garder allumée, la flamme du constitutionnalisme béninois, avec le concours des autres conseillers de la cour. Il a promis de « continuer à garder la flamme du constitutionnalisme béninois allumée, c’est-à-dire d’être tout à la fois, le dernier rempart des citoyens qui pensent que leurs droits sont bafoués par les pouvoirs publics ou par d’autres particuliers ». Président Dorothé Sossa a promis être « l’arbitre impartial de la régulation du fonctionnement des institutions et de l’activité des pouvoirs publics, le garant de la pureté de l’ordre juridique, le certificateur du choix populaire des dirigeants politiques nationaux ».

Pour relever ces différents défis, le nouveau teneur des rênes de la Cc compte aller à l’école de ses prédécesseurs et, s’appuyer également sur le concours de tout le personnel de la cour. « C’est ensemble avec les moyens scientifiques, tels que les revues de la Cour, les moyens modernes tels que la digitalisation des procédures et la gestion axée sur les résultats que nous relèverons les défis qui se posent à notre institution », a-t-il déclaré. Il a terminé ses propos en promettant d’être impartial tout au long de son mandat et d’être le défenseur et gardien des aspirations légitimes de tout un chacun.

Durant les cinq prochaines années, l’équipe de cette septième mandature devra montrer ses preuves pour relever les nombreux défis qui se posent à elle.

Florent YAMA

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru