PROJET DE CONSTRUCTION DES LOGEMENTS SOCIAUX A PARAKOU : Plus de 400 millions débloqués au profit des personnes affectées

3 ans ago | Written by
16 881 vues
0 0

Les Personnes Affectées par le Projet (Pap) de construction des logements sociaux dans la ville de Parakou peuvent désormais pousser un ouf de soulagement. Le gouvernement de la rupture a débloqué 476 447 465 Francs Cfa au profit de ces dernières. La cérémonie officielle de remise de chèques s’est déroulée le mercredi 29 septembre 2021, à la salle de réunion de la mairie de Parakou. Cette séance présidée par le Chargé de Mission (Cm) du préfet du Borgou, a connu la présence de plusieurs personnalités politico-administratives dont entre autres, le maire de Parakou Inoussa Zimé Chabi, le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé, du Directeur Général Adjoint (Dga) de l’Agence National du Domaine et du Foncier (Andf) et bien d’autres.

Daniel KOUAGOU

Pour cette deuxième vague de dédommagement, ils sont au total 104 personnes affectées par le projet qui ont reçu leurs chèques. Elles ont reçu des mains des membres de la commission en charge du processus dont le Dga de l’Andf du maire Inoussa Zimé Chabi et du Préfet du Borgou Djibril Mama Cissé.

Le maire Inoussa Zimé Chabi a, au nom de la population de Parakou, remercié le gouvernement et exprimé sa gratitude à l’endroit du chef de l’Etat Patrice Talon pour le caractère social dans la réalisation du Programme d’Actions du Gouvernement (Pag) en indemnisant systématiquement toutes les personnes affectées par les divers projets.

Il faut rappeler qu’au total 630 dossiers collectés ont été traités à 100%. Quatre cent cinquante sont validés parmi lesquels 148 déjà signés par les Pap ont été payés. Le reste est en cours de signature. Par contre, 180 dossiers irréguliers, incomplets ou litigieux ont été portés à la connaissance des Pap et affichés à la mairie aux fins de régularisation. Ainsi, depuis le jeudi 30 septembre dernier, une ultime opération de collecte de dossiers a été ouverte au profit des retardataires qui n’avaient pas pu le faire auparavant.

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru