PROMESSE DE TALON DE NE PAS BRIGUER UN TROISIÈME MANDAT : Les béninois en mode « St Thomas »

3 ans ago | Written by
14 815 vues
0 0

Le vendredi 9 juillet 2021, devant ses pairs, dans la salle bleue du Palais des Congrès lors du sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a eu lieu à Cotonou, le Président de la République du Bénin Patrice Talon a, à nouveau, rassuré l’opinion Publique de ne pas briguer un troisième mandat pour la présidentielle de 2026. C’était devant un nombre important de personnalités politiques de la sous-région et des jeunes panafricanistes. 

René VODOUNNON (stg)

Il vient d’étonner pour une fois de plus, le peuple béninois qui croit que le chef de l’Etat Patrice Talon va s’éterniser au pouvoir. Les béninois viennent d’avoir la confirmation le vendredi 09 juillet 2021 à l’occasion du 2ème sommet de la Cedeao sur le thème , « citoyen pour une Cedeao des peuples ». En effet, Conformément au sujet de réflexion sur la limitation des mandats et le renouveau démocratique, le président Patrice Talon au nom des chefs d’Etats Africains, a reçu symboliquement le témoin de deux mandats ferme en Afrique surtout dans l’espace Cedeao. A cette occasion, le président Talon a fait savoir que « Je voudrais vous dire combien je suis honoré de défendre sur ma terre cet idéal que les présidents ne sont pas des dieux et peuvent permettre à d’autres personnes de faire également leurs preuves. Je voudrais pouvoir m’associer à cet idéal mais, vous exhorter de ne pas trop citer le Président Talon dans la promotion de cet idéal car je le respecterai. Devant vous, je voudrais m’engager et vous prendre à témoin pour passer ce relai dans le troisième dimanche du mois de mai 2026 à celui que aura reçu la confiance du peuple. Je voudrais que ce symbole de limitation des mandats fasse désormais partie des rituels de passation de charges. Je dirai à mon successeur de bien lire le chiffre 2 qui y figure ».

Il va s’en dire que la gestion d’une Nation ne doit pas être considérée comme étant un patrimoine mais, un sacerdoce pour le développement. Et les dirigeants africains doivent déjà emboiter les pas à l’homme que tous les béninois appellent  »Agbonnon ».

Cependant, le citoyen lambda béninois reste toujours dubitatif car par le passé, le Chef de l’État Patrice Talon en dépit de sa promesse de mandat unique s’est représenté pour un second mandat. La présidentielle de 2026 donnera donc raison ou pas aux Saints Thomas.

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru