PROTECTION DE L’ENFANCE ET DE L’ADOLESCENCE DANS LES MEDIAS : La Haac outille les organes de presse de Parakou et environ

4 ans ago | Written by
5 514 vues
0 0

PROTECTION DE L’ENFANCE ET DE L’ADOLESCENCE DANS LES MEDIAS

La Haac outille les organes de presse de Parakou et environ

Le mardi 4 décembre dernier, une délégation de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (Haac) conduite par la conseillère Rosette Houngnibo avec à ses côtés le chef antenne Haac Parakou Richard Komy, a tenu une séance d’échange avec les chefs programmes et les rédacteurs en chef des radios et télévisions, ainsi que les secrétaires de rédaction et directeurs de publication des organes de la presse écrite de Parakou et environ. C’est la salle de conférence de l’antenne régionale de l’Office des Radios et Télévisions du Bénin (Ortb) qui a servi de cadre à cette séance de travail qui a porté sur la protection de l’enfance et de l’adolescence dans les médias.

Les différents organes de presse privés comme publics à Parakou ont été outillés davantage sur la protection de l’enfance et de l’adolescence dans les médias au Bénin. Ainsi, la délégation de la Haac, après le mot de bienvenue du chef antenne Haac à Parakou, a mis la lumière sur le contenu de la décision numéro 13-004/Haac du 31 janvier 2013.
Le chef de la délégation a rappelé les objectifs de cette séance de travail. « C’est de faire ressortir les points saillants de ce que les professionnels des médias doivent faire, comment traiter les informations au niveau de l’adolescence et de l’enfance, les tranches d’âge, 10 ans, 12 ans, 16 ans et 18 ans, la conduite à tenir à chaque catégorie d’âge… », a laissé entendre Rosette Houngnibo.

Les professionnels des médias présents à cette séance ont exprimé leurs reconnaissances et ont partagé leurs pratiques en ce qui concerne cette thématique avec la délégation qui à son tour a rappelé les normes aux uns et autres.

La délégation a exigé des radios et télévision, la mise en place dans l’immédiat des comités d’écoute et de visionnage pour éviter de faire passer à l’antenne des éléments sensibles et préjudiciables aux adolescents et enfants. Un accent particulier a été mis sur certaines chansons et clips qui portent atteinte à la pudeur et à l’éducation des enfants.

Le chef de l’antenne régionale Haac à Parakou a félicité les organes de presse qui sont sous sa tutelle pour les efforts qu’ils fournissent dans le sens du respect de cette décision. Plusieurs d’autres sujets sont venus mettre un terme à cette séance.

Edouard ADODE

Article Categories:
Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.