RAPPORTS SEXUELS PENDANT LA GROSSESSE : Le tabou de certaines femmes enceintes

3 ans ago | Written by
41 698 vues
0 0

RAPPORTS SEXUELS PENDANT LA GROSSESSE

Le tabou de certaines femmes enceintes

La grossesse est une étape au cours de laquelle l’organisme de la femme subit d’énormes modifications et des bouleversements volontaires ou non sur ces habitudes quotidiennes. Ainsi, nombreuses sont les femmes qui arrêtent toutes activités sexuelles pendant cette période de leur vie sans pour autant savoir que c’est une pratique plutôt bénéfique pour le développement de la grossesse selon les spécialistes. Le sexe qui était un acte favorisant l’épanouissement du couple devient de plus en plus la bête noire redoutée par nombres de ces femmes conduisant ainsi à d’énormes complications à l’accouchement.

Samira ZAKARI

La grossesse survient généralement chez les femmes avec les signes tels que l’évolution du volume du ventre, la malbouffe, la prise excessive de poids, les nausées, la fatigue générale… Pendant la grossesse, l’activité sexuelle devient également de plus en plus réduite voir même inexistante chez certaines femmes.
Irène Obossou femme au foyer à Parakou témoigne, « quand je suis enceinte, je n’ai plus aucune envie sexuelle tout disparait et le simple fait de partager la chambre avec mon mari me met hors de moi. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’une grossesse survient, je change carrément de chambre jusqu’à l’accouchement. C’est compliqué ». Aurélie une jeune femme enceinte abonde dans le même sens que son prédécesseur et explique, « Je n’ai plus de désir. Le sexe est devenu trop banal comparé à ce qui se passe dans mon ventre (…)». C’est un comportement qui a bien des raisons selon les spécialistes.

Les raisons

Selon la sexologue Caroline Leroux en service dans une clinique en France, le manque de rapport sexuel pendant la grossesse est un phénomène assez courant. A l’en croire, le corps d’une femme enceinte subit de nombreux chamboulements. Il est bombardé d’hormones de grossesse, ce qui dans certains cas réduit considérablement la libido chez cette dernière. Pendant les premiers mois voir plus pour certaines futures mamans, le climat hormonal n’est pas favorable au désir sexuel, avec l’augmentation d’une hormone sécrétée par les ovaires. Cette hormone freine donc l’appétit sexuel. Ajoutez à cela une grande fatigue et les symptômes de la grossesse « et on comprend bien que l’activité sexuelle soit freinée », a t-elle expliqué lors d’une interview exclusive sur le site internet de Magicmama.

Cependant, il faut noter que les raisons ne sont pas seulement physiques. A cela s’ajoute donc des raisons psychologiques. Ainsi, Caroline Leroux explique que la plupart de ces femmes se sentent pleines physiquement, et pas trop belles. D’autres par contre par ignorance déduisent que c’est un acte qui leur causera trop de douleur étant enceinte, ou ont peur que les mouvements de va-et-vient affecte le bébé et donc de ce fait, s’abstiennent de s’approcher de leur conjoint. A ces causes, il faut souligner le cas de ces hommes qui n’aident pas psychologiquement leurs partenaires à traverser cette étape de trop grosse et moche mais préfèrent encore plus les déstabiliser. Ainsi, on assiste à des hommes qui préfèrent ouvertement dire à leurs femmes qu’ils voient en elles un vase sacré, intouchable et donc se retire complètement. C’est le cas de Koudousse Bio pour qui « la femme enceinte, c’est carrément une autre personne et je ne peux pas aller au sexe avec une femme dont le ventre dépasse tout le reste du corps. Toutes les fois que ma femme a été enceinte, elle même sait que je ne m’approche plus d’elle et difficilement j’arrive même à manger ce qu’elle prépare. Je sais que c’est mal mon comportement mais je n’arrive pas à faire autrement ».

A l’opposé de ces femmes pour qui la sexualité devient un tabou pendant la grossesse, il y en a bien qui ont bien une vie sexuelle épanouie pendant cette étape sans pour autant se plaindre.

Des avantages

Le rapport sexuel pendant la grossesse est un acte sans risque selon les spécialistes publiés sur le site international d’information Info.re. Pour le docteur Géraud Apovo, médecin en service au centre Médical Communautaire de Kèrou-Bagou à Gogounou, « il est très avantageux de poursuivre les relations sexuelles jusqu’au dernier mois de grossesse pour maintenir l’équilibre psychologique, émotionnel de la femme et renforcer l’harmonie dans le couple ».

Par ailleurs, certains chercheurs soutiennent que la pénétration au cours du dernier trimestre aurait un effet positif sur le col de l’utérus et participe à la préparation des muscles du périnée. En ce qui concerne le risque de contamination du fœtus par les microbes, il faut noter que le col de l’utérus est bouché par une glaire qui barre la route à nombres de ces microbes. La future maman qui a du plaisir au cours de l’acte sexuel sécrète des endorphines qui vont aussi apporter du bien-être à son bébé selon les spécialistes. Aussi aide t-il la future maman à se sentir aimer, désirer par son conjoint et l’aide psychologiquement a bien accueilli son bébé.
Aissétou Tidjani la quarantaine, ménagère à Parakou confirme les propos des spécialistes, « j’ai toujours eu les rapports sexuels quand je suis enceinte. C’est vrai qu’au début j’étais un peu réticente mais avec le temps et avec les conseils d’une amie sage femme, je me suis laissée faire et j’avoue que ça m’a été bénéfique pour toutes mes grossesses ». Et pour cela, « il suffit d’avoir un conjoint compréhensif qui s’y connait vraiment et qui pourra donc aller de façon modérée pour ne pas fatiguer la femme », a conseillé la sexologue. Comme position, les spécialistes indiquent que toutes les positions peuvent être adoptées au cours de l’acte pendant les deux premiers trimestres dans la mesure où l’utérus et les membranes amniotiques protègent bien le fœtus.

Néanmoins les rapports sexuels doivent être réduite ou arrêté en cas de menace. Et à ce niveau, le docteur Apovo indique qu’il urge de s’abstenir de tout rapport sexuel en cas de perte de sang ou de liquide amniotique ou de risque d’infection. Il ajoute qu’en général au troisième trimestre, certaines positions sont inconfortables pour la femme enceinte.

En somme, avoir une sexualité épanouie pendant la grossesse est bien possible. Pour y parvenir, il faut savoir se demander pourquoi, quand la libido dégringole. Il est également important dans ces cas d’en parler à son gynécologue ou sage-femme.

Article Categories:
A la une · Santé

Comments

  • Cool

    KPADONOU 23 janvier 2022 10 h 38 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru