RECENSEMENT DES POPULATIONS POUR LA CAMPAGNE DE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPRÉGNÉES AU BÉNIN : Le quartier Dokparou-Est dans le 3è arrondissement de Parakou oublié?

4 ans ago | Written by
14 642 vues
0 0

RECENSEMENT DES POPULATIONS POUR LA CAMPAGNE DE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPRÉGNÉES AU BÉNIN

Le quartier Dokparou-Est dans le 3è arrondissement de Parakou oublié?

Le 13 mars 2020, a pris fin sur toute l’étendue du territoire national la phase de recensement des populations dans le cadre de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Ainsi, pendant environ un mois, les agents de recensement commis pour cette tâche ont fait le déplacement dans les ménages afin de recueillir les informations nécessaires pour la prise en compte de tous lors de la phase de distribution.

Cependant à Parakou, cette opération semble avoir ciblé certains quartiers à recenser et en a laissé d’autres. Si non, comment comprendre que durant tout le processus, le quartier Dokparou-Est dans le 3è arrondissement de Parakou n’ait pas reçu aucune visite des agents recenseurs. Et pourtant des quartiers environnants ont été recensés avant la fin. « On a pas compris comment s’est fait le recensement. A Amanwignon pas loin de chez nous, les agents recenseurs étaient de passage sans pourtant venir chez nous. Ça m’a inquiétée et j’ai entre temps appelé le délégué qui m’a fait comprendre qu’il y avait rupture de coupon et que cela allait être réglé avant la fin. Ce qui n’a pas été fait malheureusement », a laissé entendre une habitante du quartier Dokparou-Est.

Invité sur la radio Fraternité à la veille de la fin de l’opération, le médecin coordonnateur de la zone sanitaire Parakou-N’dali Akim Gouda a avancé les mêmes raisons données par le délégué du quartier Dokparou-Est tout en rassurant que les agents recenseurs passeraient dans les quartiers n’ayant pas été sillonnés.

Même si les raisons avancées par les autorités semblent être justes, et indépendantes de leur volonté, on ne saurait tout de même comprendre que cette situation n’a pas pu avoir une suite favorable alors que d’autres quartiers dans la même situation entre temps ont été pris en compte avant la fin. Comment les habitants de ce quartier recevront-ils les lots de moustiquaires s’ils n’ont pas été recensés ?

Vu cette situation qui suscite des interrogations et soulève des voix dans le rang des populations, il va falloir qu’un second passage soit fait au plus pressant pour corriger le cas du quartier Dokparou-Est.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru