REMISE D’ATTESTATION AUX ÉTUDIANTS DE L’IFSIO DE L’UP : 70 sages-femmes et infirmiers sur le marché de l’emploi

5 ans ago | Written by
22 209 vues
0 0

REMISE D’ATTESTATION AUX ÉTUDIANTS DE L’IFSIO DE L’UP

70 sages-femmes et infirmiers sur le marché de l’emploi

L’amphi 1000 de l’Université de Parakou (Up) a servi de cadre le samedi 20 avril dernier, à la cérémonie de remise de diplôme et prestation de serment, aux étudiants de la première promotion de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (Ifsio) de cette Université. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des parents, amis, et alliés des lauréats, des autorités en charge de la santé du Borgou ainsi que celles de l’équipe rectorale de Prosper Gandaho.

Wilfried AGNINNIN (Stg)

Ils sont au total 70 étudiants dont 33 sages-femmes et 37 infirmiers diplômés d’État de licence professionnelle de l’Ifsio à l’Université de Parakou. Cela fait suite, à une formation de trois ans voire quatre rigoureusement suivie en théorie qu’en pratique par ses impétrants. Trois temps forts ont meublé cette cérémonie solennelle. Il s’agit, d’une série d’allocutions, de proclamation des résultats suivie de la remise des attestations aux lauréats et la prestation de serment des impétrants.
Dans son discours essentiellement axé sur les gratitudes, le directeur de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (Ifsio) Francis Tognon a remercié tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre au rayonnement depuis la création de cet établissement de formation jusqu’à la sortie de la première promotion des étudiants de cette école. Il a mis un point d’honneur sur les partenaires techniques et financiers de l’Ifsio. Il a, pour finir, invité les lauréats à respecter leur serment en occurrence sur l’accueil du client qui implique des relations soignant-soigné. « Sachez que le vrai diplôme d’un agent de santé lui est délivré par la population à travers ses prestations et son comportement sur le terrain », a indiqué le directeur Francis Tognon.
En s’adressant à leurs enseignants, le porte parole des récipiendaires Florent Gnitona a remercié les enseignants pour la qualité de l’enseignement à eux donné au cours de leur cursus. Il a, au nom de ses camarades, pris l’engagement de respecter les clauses du serment et le code de déontologie du métier.
Pour le recteur Prosper Gandaho, tout être humain pour être la boussole du développement doit jouir d’une parfaite santé physique, mentale et sociale. Selon lui, une telle réalité ne saurait se concrétiser que par la formation de ressources humaines de qualité. C’est pourquoi la mise sur le marché de l’emploi de 70 sages-femmes et infirmiers diplômés d’État par l’Ifsio revêt d’une importance capitale pour combler le manque criant du personnel en santé publique. A en croire Prosper Gandaho, les récipiendaires dans l’exercice de leur fonction doivent faire preuve de professionnalisme aiguë, de probité, solidarité et du respect de l’éthique. « Vous avez l’opportunité d’avoir un diplôme professionnel, demandé sur le terrain, franchissez maintenant le seuil du travail. La licence professionnelle n’est pas l’antichambre de la prospérité académique : franchissez le seuil du master et pourquoi pas du Doctorat », a-t-il invité.
Il faut rappeler que, l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (Ifsio) a ouvert ses portes à l’Université de Parakou en octobre 2015.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru