RENTREE SCOLAIRE 2019-2020 : Timide reprise des activités pédagogiques à Porto-Novo et environs

5 ans ago | Written by
15 616 vues
0 0

RENTREE SCOLAIRE 2019-2020

Timide reprise des activités pédagogiques à Porto-Novo et environs

La reprise des classes pour le compte de l’année académique 2019-2020 est effective depuis le lundi 16 septembre dernier sur toute l’étendue du territoire national. Si les enseignants sont à leur poste, ce n’est pas encore le cas pour les apprenants, en l’occurrence les anciens élèves qui tardent à retrouver le chemin des classes. Résultat, une timide reprise des activités pédagogiques. Conformément au calendrier scolaire établi par le gouvernement, c’est hier lundi, 16 septembre 2019 que l’école béninoise a ouvert à nouveau ses portes après trois mois de vacances. Mais avant, la semaine précédente devrait servir aux activités de la prérentrée pour permettre à ce que les activités pédagogiques démarrent le 16 septembre. Malheureusement, le constat dans plusieurs établissements de la ville capitale et environs le lundi dernier, rassure que les parents d’élèves n’ont pas encore approprié le concept de la prérentrée.

En effet, du complexe scolaire de Kandévié au complexe scolaire de Adjina, en passant par Gbokou, Sèdjèko et au collège d’enseignement général de Davié, de Koutongbé, et au lycée de jeunes filles Toffa 1er de Porto-Novo, ce sont les inscriptions et autres activités de nettoyage qui devraient s’effectuer lors de la prérentrée qui se poursuivent. Pendant ce temps, les anciens élèves renouent avec les activités récréatives des vacances et d’autres se racontent les aventures de cette période de repos. Pour les quelques-uns approchés au Ceg Davié, cette situation est due au phénomène des classes volantes et d’autres expliquent qu’au passage de l’enseignant, ils étaient à peine une dizaine, d’où le retrait de ce dernier pour la prochaine rencontre.

La situation est presque unanime dans le rang des enseignants. Paul Agossa, professeur de philosophie rencontré dans la cour du Lycée Toffa 1er informe qu’il était dans une classe sans apprenant. « J’ai dû laisser au tableau l’emploi du temps et le programme du cours en attendant que les élèves ne viennent »,a-t-il laissé entendre. Au complexe scolaire de Sèdjèko, la directrice déplore le fait que c’est ce lundi que les parents viennent chercher la liste des fournitures scolaires mettant ainsi en mal la reprise des cours.

Par contre, dans les écoles et collèges privés, les cours ont effectivement repris et les constats ont été faits au collège catholique Notre Dame et Sainte Anne de Porto-Novo sans oublier le collège la Pyramide et le Flamboyant.

Charles Honvoh

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru