REPROFILAGE ET RECHARGEMENT DES RUES, RÉHABILITATION DES FEUX TRICOLORES, SGDS ETC. : Inoussa Zimé Chabi de plus en plus dans la peau du Maire que Parakou veut

1 mois ago | Written by
12 691 vues
0 0

 

Le maire de Parakou Inoussa Zimé Chabi a procédé le lundi 15 avril 2024, au lancement de l’opération de reprofilage et de rechargement des voies. Au total, 70 kilomètres de voies seront réhabilitées dans les trois arrondissements de la ville. Depuis quelques semaines, ce sont plusieurs carrefours qui ont été dotés de feux tricolores. Pendant ce temps, la Société de Gestion des Déchets et de la Salubrité (Sgds) s’emploie à assainir la vitrine du septentrion. Il est évident que ces actions du Maire de Parakou Inoussa Zimé Chabi répondent parfaitement aux attentes des populations qui lui ont longtemps reproché son inaction à la tête du conseil municipal.

Wilfried AGNINNIN

Inoussa Zimé Chabi de Parakou de plus en plus dans la peau du Maire que les citoyens de Parakou veulent et souhaitent. Depuis quelques temps, il a mis le pied sur l’accélérateur du développement afin de changer l’image et donner un autre nom à la cité des Koburu.

Lancement des travaux de reprofilage et de rechargement des voies


«La route du développement passe par le développement de la route», dit-on. En effet, la disponibilité des routes en bon état est un élément essentiel de désenclavement et de développement d’une commune. Elle facilite la libre circulation des personnes et des biens augmentant ainsi les recettes fiscales. En réponse aux besoins sans cesse croissants, le maire Zimé Chabi et son conseil ont décidé de réhabiliter 70 kilomètres de voies dans les trois arrondissements de la ville. Le coût total des travaux de trois mois est de cent sept millions neuf cent soixante-dix mille (107.970.000) francs Ttc. «Pendant très longtemps, nos populations ont demandé l’entretien de ces voies. Mais comme on le dit souvent, l’heure de Dieu est la meilleure. C’est vrai que nous ne pouvons pas impacter toutes les rues de Parakou, vu les moyens dont nous disposons. Mais l’essentiel sera fait afin que nos populations soient soulagées. Et cette fois-ci, ce ne serait pas seulement un reprofilage léger. Vous avez vu qu’il y a des apports. Il y a des rues sur lesquelles on fera des apports pour consolider ce qui est fait afin que cela puisse vraiment durer dans le temps», a rassuré le maire Inoussa Zimé Chabi.

Réhabilitation des feux tricolores

La mairie ne s’est pas arrêté au reprofilage et rechargement des rues. Depuis quelques semaines déjà, plusieurs carrefours ont été dotés de nouveaux feux tricolores. Entre autres les carrefours Douanes et da Silva. À travers l’installation de ces feux tricolores, les autorités municipales régulent ainsi la circulation pour réduire les accidents de la route.

Présence de la Sgds

«Un corps sain, dans un environnement sain», dit l’adage. Le maire Inoussa Zimé Chabi et son conseil municipal l’ont si bien compris. Grâce aux différentes démarches menées auprès du gouvernement béninois, la Société de Gestion des Déchets et de la Salubrité (Sgds) a été installée à Parakou. Ainsi, depuis quelques mois, cette société s’emploie et s’active à assainir la vitrine du septentrion. Les artères, carrefours, places publiques et autres coins stratégiques de la ville reçoivent désormais des coups de balais. Matin, midi et soir, les agents de la Sgds travaillent ardemment avec engagement pour aménager la ville. Outre ces actions, la municipalité a également démarré les travaux de l’éclairage public dans certaines artères stratégiques et la réhabilitation des établissements scolaires.
Tous ces grands travaux, propulsent Parakou vers une ville propre, rayonnante et durable. Cependant, le maire Zimé Chabi et son conseil ne doivent pas s’arrêter en si bon chemin. Les populations des zones périurbaines attendent également la mairie afin de bénéficier de ces actions. C’est aussi une manière de dire non à la ségrégation spatiale et de corriger l’injustice.

Article Categories:
A la une · Actualité · Décentralisation

Comments

  • Qu’ils arrête de nous pleurer.

    Les feu tricolore ont été réhabilité pour faciliter l’enrichissement de vos caisse.

    Vs l’aviez fait pour dépouiller la population de ses miette.

    On dirait que ça été réhabilité pour les policiers…

    Et ce qui est marrant, quand la SBEE coupe l’énergie au lieu que les forces de l’ordre, assure l’intérim au niveau des feu, ils se mettent sous les arbres en attendant le retour de l’énergie afin de continuer leur sale boulot.

    Le temps nous le dira…

    Qui seme le bien récoltera le bien..

    Cest pathétique..

    Moussa 20 avril 2024 9 h 04 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru