SANTE : Tout savoir sur les oreillons avec le médecin Géraud Apovo

3 ans ago | Written by
23 512 vues
0 0

La saison pluvieuse à démarré depuis quelques semaines sur toute l’étendue du territoire national, avec son lot de maladies. Ainsi, parmi les affections les plus courantes pendant cette période figurent les oreillons. C’est une maladie infectieuse qui touche aussi bien les adultes que les enfants. Cependant, les enfants sont les plus exposés. Quel est le vecteur de transmission des oreillons et comment se manifestent t-elle ? Découvrez tout à travers cette interview exclusive avec le médecin généraliste Géraud Apovo.

Samira ZAKARI

Daabaaru : Que peut-on comprendre par oreillons ?
Dr Géraud Apovo : Les oreillons, encore appelés parotidite ourlienne sont une maladie virale contagieuse, provoquée par le Myxovirus parotidis ou virus ourlien qui se manifeste par une inflammation des glandes salivaires situées sous les oreilles. La contamination se fait par la salive infectée avec un risque de contagion plus élevé une semaine avant et une semaine après l’apparition des symptômes.

Quelles sont les causes des oreillons ?

L’agent causal est un paramyxovirus, le Myxovirus parotidis et est transmis par les gouttelettes de salive. On contracte le virus à la suite d’une toux, d’un éternuement, ou encore en entrant en contact avec les mains souillées de salive de la personne porteuse. Le virus pénètre dans l’organisme par la bouche et le nez.

Quelles sont les personnes touchées par cette maladie ?

Les oreillons sont fréquents chez les enfants non vaccinés de 2 à 12 ans. Si la maladie touche essentiellement les jeunes enfants, elle peut concerner aussi les adolescents et les jeunes adultes.

Comment se manifeste cette maladie ?

La période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes est d’environ trois semaines. La maladie se manifeste par une fièvre modérée, un malaise, des courbatures, des douleurs à la déglutition ou à la mastication et des douleurs des glandes parotides situées en avant et au-dessous des oreilles, puis apparait la tuméfaction des parotides. Parfois les glandes sous mandibulaires et sublinguales sont aussi atteintes. Dans le tiers des cas, la maladie ne présente pas de symptômes. Les douleurs intenses ne dépassent en général pas trois jours et diminuent progressivement au bout de quelques jours. La maladie disparait au bout de deux semaines en absence de complications.

Parlez-nous des complications ?

Les oreillons peuvent toucher d’autres glandes en dehors des glandes salivaires et entrainer des complications sérieuses. Elles sont plus fréquentes chez les adolescents et les jeunes adultes. Elles concernent d’autres glandes comme les testicules (orchite) et le pancréas (pancréatite); ou le système nerveux (méningite, encéphalite). Ces complications peuvent laisser des séquelles comme la stérilité chez l’homme et la surdité.

Comment prévenir et traiter les oreillons ?

Le traitement des oreillons et de ses complications est symptomatique. Dans sa forme bénigne, la douleur et la fièvre se soignent par l’absorption d’antalgique- antipyrétique. Le patient est isolé jusqu’à ce que la tuméfaction glandulaire disparaisse. Un régime alimentaire semi liquide permet de diminuer la douleur liée à la mastication, une éviction des substances acidifiantes comme les jus de citron, d’orange, qui provoquent un inconfort. En cas de pancréatite, les vomissements répétés peuvent nécessiter une hydratation. Dans l’orchite, le repos au lit avec un pansement suspenseur permet de diminuer la tension avec l’application d’une vessie de glace pour diminuer la douleur.

La vaccination constitue une prévention efficace. Elle n’entraine aucune réaction locale ou systémique importante. En pratique, le vaccin contre les oreillons est combiné avec les vaccins contre la rubéole et la rougeole  ‘’Rougeole-Oreillons-Rubéole’’ (Ror). Une première dose est administrée à l’âge de 12 mois avec un rappel entre 16 et 18 ans

 

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru