SENSIBILISATION DES COTONCULTEURS DE L’ALIBORI : La Fn-Cvpc dans une dynamique de production de 900 000 tonnes de coton graine

2 ans ago | Written by
17 731 vues
0 0

Depuis le lundi 22 août 2022, la Fédération Nationale des Coopératives Villageoises de Producteurs de Coton (Fn-Cvpc) du Bénin est en tournée nationale de sensibilisation dans les champs de coton des communes du département de l’Alibori. La journée du mardi 23 août 2022, a permis de sillonner les champs des communes de Malanville et de Kandi. Après le constat fait sur le terrain, les résultats ont été satisfaisants. La tournée s’est déroulée sous l’égide du président de la Fn-Cvpc Tamou Gani Badou, de son Secrétaire Exécutif (Se) Souhaibou Gambari, du délégué zone Alibori et des 2Kp de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic) Zoulkaléni Noma, des conseillers agricole et bien d’autres.

Wilfried AGNINNIN

La Fn-Cvpc entend atteindre une production record de 900 000 tonnes de production de coton graine pour la campagne cotonnière 2022-2023. Au regard de cet enjeu de taille, il était indispensable de descendre sur le terrain afin de prendre contact avec les cotonculteurs dans les champs pour s’enquérir du niveau de la production. Sensibiliser les producteurs de coton sur les bonnes pratiques de production du coton notamment en matière de respect des normes d’application des engrais et des produits phytosanitaires en vue d’améliorer le rendement national de la production cotonnière au titre de la campagne 2022 -2023 à 1,5 tonne à l’hectare. C’est l’objectif général de cette tournée nationale.

Selon le président de la Fn-Cvpc Tamou Gani Badou, c’est une tournée qui permet de sensibiliser les producteurs surplace dans les champs sur les avantages de la fumure et des traitements phytosanitaires. « Les mois d’août et de septembre sont des mois à haut risque d’infestation des ravageurs. Cependant, j’invite tous les producteurs à rester en état de veille parasitaire et assurer correctement les 7 traitements phytosanitaires. C’est pourquoi, nous sommes en train de sensibiliser et conseiller nos cotonculteurs au respect strict des itinéraires techniques de production pour une bonne production du coton graine et une meilleure qualité de la fibre. Dans la même logique, nous avions fait observer à nos braves producteurs et aux responsables de leurs sociétés coopératives à divers niveaux, les conséquences du bradage des intrants coton et de l’utilisation des insecticides non homologués ou d’origines douteuses ». Par ailleurs, le président Tamou Gani Badou, a exprimé sa satisfaction quant au travail abattu par les producteurs dans les champs. Il les a invités à redoubler d’ardeur pour l’atteinte des objectifs et la concrétisation de la vision de l’ensemble des acteurs de la filière coton au Bénin.

Pour le Secrétaire Exécutif (Se) de la Fn-Cvpc Souhaibou Gambari, la fédération est dans une nouvelle dynamique d’amélioration de rendements. « La Fn-Cvpc est dans une nouvelle dynamique de production de coton au Bénin. Cette nouvelle dynamique est axée sur le bon rendement et la stabilisation des superficies à au moins 6 000 voire 7000 hectares, améliorer le rendement à au moins une tonne par hectare, mais travailler davantage pour que nous puissions améliorer les rendements à l’hectare », a-t-il fait savoir. À l’en croire, les responsables de l’union communale et départementale des Cvpc ont été également sensibilisés à travers des séances. Selon le Se, « À l’issue de cette tournée, les producteurs et les responsables de leurs sociétés coopératives à différents niveaux ont désormais connaissance des enjeux, des objectifs de production de la campagne cotonnière de 2022-2023 et s’engagent pour l’atteinte des objectifs de production », s’est-il réjoui.

De son côté, le délégué zone Alibori et des 2Kp de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic) Zoulkaléni Noma a fait savoir que l’état d’avancement de la phase de production de coton dans l’Alibori est satisfaisante. Il en veut pour preuve, dans la commune de Malanville, 88 Cvpc ont été dénombrées et sur une prévision de 20 000 superficies à emblaver, 22 747,5 sont réalisées. Ainsi, une production de 37 000 tonnes de coton graine est attendue au terme de la campagne avec un rendement moyen de 1 627 par hectare.

Dans les différentes plantations parcourues, les producteurs ont exprimé leur gratitude à l’endroit de la délégation de la Fn-Cvpc pour avoir effectué le déplacement dans les champs. Ils ont promis prendre en compte les différentes recommandations à eux faites pour l’atteinte des objectifs.

Article Categories:
A la une · Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru