SOUTENANCE À L’ESAE DE PARAKOU : Salamatou Kora Bah Masso décroche avec brio son master en audit et contrôle de gestion

2 mois ago | Written by
14 076 vues
3 0

Elle est désormais diplômée d’un Master professionnel en audit et contrôle de gestion de l’Ecole Supérieure d’Administration et d’Economie (Esae) de Parakou. Salamatou Kora Bah Masso puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a présenté ses travaux de recherches en master ce vendredi 24 juin 2022. La soutenance publique s’est déroulée dans l’enceinte de l’établissement en présence d’éminents enseignants d’universités, des parents, amis et bien d’autres.

« L’importance de l’audit interne dans la gestion des organisations professionnelles agricoles : cas de l’Association Bénin Soja », c’est autour de ce thème qu’elle a mené ses travaux de recherches. À l’en croire, l’objectif poursuivi à travers cette thématique est un appui conseil technique aux producteurs et transformatrices de soja dans l’optique de leur faciliter un meilleur rendement de production.

Salamatou Kora Bah Masso, l’impétrante

Devant un parterre d’invités, l’impétrante a défendu brillamment ses travaux de recherches. Dans sa présentation, elle a démontré que les entreprises agricoles pierre angulaire de l’économie béninoise ont d’énorme difficultés dans l’approvisionnement des intrants de qualité. Ainsi, pour régler cette situation défavorisante, l’Association Bénin Soja (Abs) a pour mission de mettre en œuvre la politique agricole visant la promotion de la filière soja et ses chaînes de valeur ajoutées. Ceci, à travers notamment le renforcement des capacités techniques et organisationnelles des membres, la facilitation et l’amélioration de l’accès aux facteurs de production, de transformation et aux marchés. « À travers des mécanismes novateurs d’appui à la mise en place des intrants, des matériels et des équipements. Cette mission assignée à l’Abs passe nécessairement par une bonne gestion des intrants », a-t-elle expliqué.

Photo de famille

Selon ses travaux de recherches, les entreprises en Afrique au Sud du Sahara sont confrontées à de nombreux problèmes notamment l’asymétrie d’information entre les dirigeants et les partenaires et l’insuffisance d’une bonne gestion des cadres dirigeants. Cela est dû, souligne-t-elle, respectivement à l’insuffisance de conseillers techniques pour couvrir toutes les communes d’intervention de l’Abs et la non maîtrise des stratégies de mobilisation des ressources pour assurer l’autonomie financière. Concernant l’Abs de Parakou où elle a effectué son stage académique, de 2007 à 2008, il a été constaté que, l’asymétrie d’information entre dirigeants et partenaires est estimée à 39% et une mauvaise gestion des cadres dirigeants qui a atteint un taux de 17%.

Au terme de sa brillante présentation, le jury composé d’éminents d’enseignants a apprécié à sa juste valeur la qualité de ses travaux de recherches scientifiques. Ainsi, il a décidé de lui attribuer une mention très bien avec les félicitations.

Daniel KOUAGOU

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.